Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Etau

Etau

Peu de nouveaux noms dans l’actualité de ce premier week-end de septembre, sauf (enfin, et malheureusement) l’apparition à l’antenne de nombreuses télévisions d’une méchante intruse qui va s’abattre sur le Sud-Ouest…du Japon, la tempête tropicale Etau. Je ne sais pas (encore) d’où vient le choix -linguistique- de ce mot que j’espère à tout le moins indonésien (*), mais je sais qu’il a déjà donné matière à de nombreuses interprétations en France…

Comment résister en effet à caser dans son bulletin météo «le Japon pris en tenailles…» ou «le mauvais temps serre la vis de l’archipel…» (je vous passe les plus plates). Du coup, vous vous demandez sans doute comme moi (oh oui, oh oui!) d’où pouvait bien venir cet ‘étau’ (je sais, du garage ou de l’atelier) au moins dans notre langue…

Au pluriel, ne pas confondre des étaux et des…étaux, puisque le serre-vis et la devanture du marchand ont le même pluriel (académiquement parlant) que l’on évite le plus souvent de confondre en disant des ‘étals’ pour le magasin, les étaux restant dans un atelier où l’on frappait dur: la racine apparaît chez nous avec les tout-premiers mots définitivement ‘franc’-isés (vers le début du 12ème siècle), sous la forme d’un ‘stock’. Rien à voir avec le dépôt de marchandises, il s’agit d’une pièce de bois, probablement à l’origine une souche sur laquelle on tapait (à la cognée), puis un bâton, sens qui est resté précisément dans l’allemand moderne.

Bâton dont le Germain, comme le Franc(ais), se sert encore pour désigner aussi bien la matraque d’un agent de police que la canne que vous (ou avec laquelle vous vous) plantez au ski…Remarquez au passage que le ‘stock’ est passé de la souche (sur laquelle on tapait) à la personne ou au sol (sur lesquels on tape), ce qui fait une nuance non négligeable. Or, avant d’adopter un ‘bastone’ pour les mêmes fonctions, l’Italien utilisait jusqu’à la Renaissance un ‘stocco’ qui ne trompe personne et très cousin du germain (forcément).

Dans nos régions, c’est au début du 17ème siècle que se transforme le mot, en vertu d’un phénomène très courant qui ajoute un ‘e’ initial à certaines racines: par exemple, ‘stabulum’ en latin deviendra ‘e-stable’ puis étable après notation du ‘s’ en accent aigu); ‘studere’ deviendra ‘e-studier’ puis étudier; ‘scola’ deviendra ‘e-scola’ puis école, etc, etc…Notre futur bâton n’est donc encore qu’un ‘e-stock’, puis ‘estoc’ comme vous l’aviez deviné, mot que l’on ne trouve plus que dans les dialogues de films avec Jean Marais, quand ces messieurs en décousent ‘de taille et d’estoc’, comprenez à coup d’épée et de bâton (massue?). L’une étant pointue et tranchante, elle va devenir le terme technique pour désigner un coup ‘droit’; l’autre étant lourd et percutant, ce sera le mot pour un coup ‘de côté’ (avec la lame de l’épée, le bâton ayant disparu depuis longtemps des mains des moustachus au service de la belle Anne (d’Autriche).

D’estoc, le mot va se transformer en ‘étoc’, puis ‘éto’, et enfin étau pour atteindre sa forme actuelle, ne laissant au passage que quelques coups dans notre langue, dont la fameuse ‘estocade’, passe fatale portée au taureau dans les traditions barbares contemporaines; ainsi qu’un ‘étoc’, terme de marine qui définit un rocher (à défaut de souche dans le sol) sur lequel bute l’étrave d’un bateau (le cas échéant); autre -et probablement dernier- vestige encore plus technique: l’étoqueau (ou étoquiau), une pièce de serrurerie en forme de…petit bâton, qui servait à bloquer le mécanisme d’une horlogerie à un endroit ou à un moment précis. Voilà un mot sur lequel vous ne buterez plus. Et toc!

(*) si vous parlez le Ouest-Pacifique, ne vous gênez pas pour laisser un message. Merci!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Etau

  1. Bonjour Dominique
    Les noms des typhons sont fournis par la Typhoon Committee for the western North Pacific et Etau is a Palauan word for storm cloud ..selon l’innénarrable WKPD.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Typhoon_Etau
    Le prochain sera Atsani (pour vos prochaines recherches).
    Amicalement
    E.
    PS premières gelées ici en montagne, et pas de typhon à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>