Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Evin (Claude)

evin

Période enivrante pour les militants d’un assouplissement de la loi Evin contre tabac, alcool…et vin, puisque, c’est bien connu,  »le vin ce n’est pas de l’alcool » (et le trèfle, ce n’est pas de l’herbe; la poudre, ce n’est pas de la farine, etc). Né à deux pas du Château de Clermont (Le Cellier, 44) dont le propriétaire fut un certain Louis de Funès, cela ne fait pas du tout rire notre ex-ministre (de la Sante, et de, et de). Pourra-t-il tenir bon sur ses racines? Sans aucun doute…

Si l’on en croit l’étymologie de son nom, le patronyme de cet avocat peut en effet se mettre sous la protection (et à l’ombre) d’un illustre prédécesseur rennais, un certain Yves Hélory de Kermartin, dit aussi Yves de Tréguier (la ‘métropole’, dans les Côtes d’Armor) et futur St Yves, l’un des personnages tutélaires les plus importants de la Brittonie (Bretagne en v.f). En effet, Evin ou Evain semblent ne pas pouvoir dépendre (descendre?) d’une autre racine qu’Even, nom de baptême breton qui dépend (ou remonte?) à l’arbre sacré le plus symbolique de la culture celte, l’if, soit ivo en…vo).

On peut dès lors y rajouter toutes les variantes possible, comme Evenard, Evenat, Eveno, ou Evenou (comme la comédienne Danièle), sans oublier d’autres les orthographes locales qui restituent l’initiale comme Yvain, Yvon évidemment, le féminin Yvonne (prénom préféré des tantes gaulliennes) ou le diminutif Yvette (un nom en accordéon). Vous pouvez également trouver les graphies (écritures) de tous ces mots avec un ‘simple i’ à la place du ‘y’, cela ne change rien à la plaidoirie (Yves, patron des…avocats, juges, notaires, etc!).

Autres versions un peu plus inattendues: le diminutif Yveline (pour ceux qui habitent la région parisienne), mais aussi Ewan (et donc Erwann, dans certaines régions) et Yaouen (ou Jaouen)…Or, certains étymologistes ont avancé une possible déformation de l’autre prénom Eve, lequel, malgré de proches apparences sonores, n’a de lien avec Yves que la proximité de l’eau dans les abers de la péninsule. En effet, la bimbo du paradis terrestre doit son état-religieux (et pas du tout civil) à l’évolution du nom commun latin… »aqua » (l’eau), qui a évolué -linguistiquement- en ‘awa’, ‘ewe’ puis eve, océan de fantasmes dans lequel vont se noyer des générations d’interprètes pour faire de cette ‘fille de l’eau’ un symbole de féminité obstétrique (Vénus née de l’onde, perdre les eaux, la couleur bleue).

D’autant qu’en face, il y a un Adam qui a vu sa cote augmenter quand on l’a relié à un très ancien terme hébreu évoquant la…couleur rouge (la même que celle des coupés-sport qu’on vous vend à la télé), rapidement généralisé en ‘symbole masculin’ (sans blague?). On suppose que le Claude va devoir en avoir, des qualités viriles, pour combattre le poids des divers lobbys; espérons que ce ne sera pas…en vain.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>