Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

La Faute (sur Mer)

Faute 2

C’est le procès du moment en France, pour savoir à qui la faute, mais surtout pourquoi La Faute, petite commune de Vendée envahie par les eaux au mois de février 2010 sous les assauts de la tempête Xynthia. Désolé pour un jeu de mots qui peut paraître inopportun mais il est tout sauf gratuit, puisqu’il semble que l’origine du nom de la commune ait un rapport avec l’idée de culpabilité, ou à tout le moins d’un manque (1)…ou pas!

Voyons tout d’abord d’où vient cette ‘faute’ (le nom commun), sur laquelle on commet d’ailleurs souvent…l’erreur de dire ‘c’est de ma faute’, alors qu’on doit évidemment dire ‘c’est ma faute ‘ (éventuellement: ‘c’est ma très grande faute’), et jamais ‘c’est la faute à machin’ (2). Ce mot vient d’un verbe latin qui signifie manquer, faire défaut, ce qui se comprend aisément; encore que, manquer ‘de’ quelque chose n’est pas forcément coupable, sauf si l’on manque ‘à’ sa parole, par exemple, ou que, de façon générale, on ‘faillit’, que l’on rate sa cible ou que l’on se dérobe à ses responsabilités.

Chose curieuse, cette même forme de verbe latin (fallere) a donné faillir donc, mais aussi…falloir. Dans la tête d’un homme du Moyen-Age, ‘petit s’en faut’ -qui va devenir ‘peu s’en faut’- signifie très précisément: il ne m’en manque pas beaucoup (pour arriver à ce que je veux). Donc, logiquement, il…’faut’ que je trouve le reste, en utilisant ce qui deviendra pour nous le verbe ‘falloir’, qui prend alors un sens plutôt positif (ou du moins volontariste); la forme ‘faillir’, elle, va écoper du sens négatif attaché au risque et à l’échec (j’ai failli réussir), ou pire encore, à la mort: renforcé par le préfixe ‘dé-’, le fait de se trouver mal ou de perdre connaissance se dit bien ‘défaillir’.

Et la faute, dans tout ça? D’un point de vue linguistique, elle vient bien d’une ‘petite faille’ (fallita, en latin), dont les ‘L’ vont être vocalisés et donc devenir la voyelle ‘u’, pour apparaître au 12è siècle pour qualifier un manque…ment ou un défaut. Le manquement (l’erreur, la faute) va devenir le sens figuré, pour tout ce qui est intellectuel et moral; quant aux objets, ils vont prendre le ‘-faut’ que l’on va encore augmenter par le préfixé ‘dé-’ (je ne vais pas commettre la faute de vous le souffler).

Le plus fort, c’est que d’un point de vue géographique cette fois, certains soutiennent que La Faute est (aussi) une histoire de culpabilité! Entre autres légendes: des habitants du futur village qui auraient racheté les terres des insurgés pendant la Révolution Française, se rendant ainsi coupables aux yeux des Chouans… Vous en voulez encore? Un seigneur qui aurait engrossé une jeune fille de la région et lui aurait donné, pour se faire pardonner, un domaine de la commune…And the winner is: une double déformation (tant qu’on y est) d’un mot grec prononcé par des Romains, puis des Gaulois: ‘paos’, devenu ‘pôs’ puis Fos (on a échappé à un Fos-sur-Mer en Vendée!) et enfin (la) Faute, tout ça d’après le (réel) mot grac qui est ‘phos’ (et non pas ‘pos’) et qui signifie bien la lumière. Cela étant, lumière de quoi? Sans doute pas de la logique, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé.

L’explication la moins discutable semble être directement en liaison avec le sens médiéval de ‘manque’, d’un point de vue très concrètement topographique: en effet, La Faute n’est qu’une parcelle de…La Tranche (sur Mer), une longue langue de terrain comme détachée de la côte et que la marée ne se fait pas faute d’envahir régulièrement! Entre ‘le continent’ et les rives de cette presqu’ile, il y a forcément un…manque de terre, le village étant d’ailleurs bâti sur la bordure ‘interne’ de la terre émergée. Il y a donc une faute, c’est ce qui semble le plus cohérent, avant de charger les ancêtres des fautois et fautoises de ces foutaises. Comme quoi, en étymologie aussi, à part le Pape parait-il, personne n’est infaillible.

(1)Voir chronique précédent sur le ‘déficit’.
(2)Même si Machin s’appelle Voltaire ou Rousseau!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de La Faute (sur Mer)

  1. salut, on a encore beaucoup ri avec ton article sur La Fôte comme on dit par chez nous; t’es génial.Michel et Anne Marie de Montréal

  2. Loin de la france mais toujours très intéressé par vos articles que je fais lire à toute la colonie française ici. continuez! martial, de Rimini Italie du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>