Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Fève (du samedi soir)

fève

C’est le meilleur moyen de se casser une dent pour certains, mais d’autres s’en sortent nettement mieux en exploitant la tradition pâtissière (et très juteuse, quelle qu’en soit la pâte) du moment: la fève. Bien loin de celui qui a pensé un jour insérer ce symbole dans une galette, plusieurs boulangers, un peu partout en France, vont nettement arrondir la leur cette année en y ajoutant une effigie de moto, de guitare ou de santiag en hommage à Johnny Hallyday! Remarquez, ça aurait pu être pire…

A l’origine, il s’agissait simplement de désigner un ‘roi -ou une reine- d’un jour’ qui tombait par hasard sur cette cousine du haricot noyée dans le gâteau. A l’époque, pas de risque pour les dentiers puisque c’était le ‘vrai’ légume, rapidement remplacé par de la porcelaine, plus dangereuse mais de meilleure conservation…

Passons sur les milliers de formes et visages qu’a pu prendre au fil des siècles la miniature, du personnage religieux aux marques les plus commerciales, mais toutes les fèves viennent du latin ‘faba’, racine principale (à tous les sens du terme) des plantes fabacées, lesquelles ont donné tous les mots ou noms en rapport avec les ‘faves’, mais aucun terme avec un ‘b’.

En effet, les Fabre, Fèbre, Lefèbre ou Lefebvre (deux consonnes pour le prix d’une, mais en réalité c’est la même) sont issus du latin ‘faber’ qui va donner fabriquer, fabrique ou fabriquant, c’est-à-dire étymologiquement ‘celui qui fait’, que vous pouvez traduire par ‘artisan’ si vous voulez; on est donc loin de la fève.

Même si le mot n’est guère plus usité pour des agriculteurs dont c’est parfois la fin des haricots, le champ où l’on exploite la fève s’appelle une favière, avec un suffixe qui marque un domaine ou une zone (une roselière, une fruitière, et même une clairière, etc).

Du coup, le propriétaire du terrain (souvent) et donc le producteur de fèves va s’appeler Favier (comme l’ex-animatrice de télé Fophie), vite suivi par les variantes comme Favereau, Faveraud ou Faverel, significatifs d’un diminutif ou d’une provenance régionale (dans l’ordre, les Pays-de-Loire, le Poitou ou l’Auvergne), habitant idéalement un lieu-dit comme Les Faverolles (les terres ensemencées de fèves, avec un autre diminutif qui les distingue cette fois des favières, déjà récoltées).

La forme première du patronyme est évidemment Fève tout simplement (avec le même sens), mais aussi Fave, Favet, Favas (dans le Midi, Favasse) et aussi Favot à ne pas confondre avec les Fayot qui, eux, n’ont rien à voir avec des haricots mais avec…un bois ou une forêt de hêtres (fagus, puis fayus en latin) probablement tout proches.

Je ne saurais dire si toutes ces familles ont (eu) plus de chance que les autres en tombant sur la fève la plus opportuniste du moment: car, mieux (ou pire?) que le gadget à la Johnny, plusieurs pâtissiers ont glissé dans leur production des mini gilets-jaunes (dans la couleur adéquate) qui feront peut-être s’étrangler certains!

Mais je vous ai gardé le meilleur (si je puis dire) pour la fin: à l’époque des Romains, le second sens de fève concernait les chèvres et désignait très précisément…leur crotte, curieusement pas —encore?- retenue par l’imagination de nos modernes faiseurs de galettes. Et comme l’étymologie a toujours de ces clins d’oeil que l’on n’oserait jamais imaginer, savez-vous, pour terminer, quel était en latin le sens figuré des ‘fèves’?

Au pluriel (exclusivement), les ‘fabae’ représentaient un peu l’équivalent du ‘scrupule’, à savoir un caillou qui vous gêne pour marcher ou pour réfléchir quand vous n’avez pas l’esprit tranquille. L’expression actuelle qui traduirait le mieux la chose est ‘(payer) les pots cassés’: de quoi faire réfléchir quelques gilets-jaunes qui auraient trouvé la fève, non? Au moins étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>