Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Flessel (Laura)

Flessel 2

« J’ai dépensé mes forces pour des empires en papier, des rêves déjà presque oubliés »…ça, ce n’est pas le résumé du passage de Mme Flessel-Colovic (son nom d’épouse) au gouvernement, mais évidemment le premier couplet de la chanson ‘Laura’ de Johnny Halliday. On ne sait pas (officiellement) quelle mouche a piqué la ‘Guêpe’ originaire de Guadeloupe dans ce départ précipité; on sait par contre un peu mieux d’où vient la racine -métropolitaine- qui a atterri un jour au Raizet (un ex-quartier de l’aéroport de Pointe-à-Pitre)…

Ce ‘flessel’-là, qui est en fait une version simplifiée de Flesselle ou mieux Flesselles, est d’ailleurs probablement arrivé bien avant par bateau, en provenance du nord de la France, où le mot circule depuis plusieurs siècles dans le Pas-de-Calais, la Somme, en Picardie et même en Artois, bref disons dans tout le haut de la France (pour ne pas se restreindre à la région administrative).

Malgré quelques investigations plus ou moins hasardeuses au cours du 19ème siècle, tout le monde s’accorde aujourd’hui à considérer le latin ‘filix’, qui signifie la fougère, comme…racine de ce patronyme. Mais n’imaginez pas immédiatement une verte ombrelle tropicale finement dentelée, ce serait plutôt, pour être fidèle à la définition latine (et au climat du nord), toute pousse végétale fine comme un…’fil’, plus proche de l’euphorbe ou de l’ajonc que de la feuille d’asparagus.

De nombreux toponymes locaux voire régionaux semblent accréditer la floraison du mot dans le nom de communes comme Flixecourt (Somme) si l’on suit le son originel; mais aussi Feuquières (id) après transformation du dérivé ‘filicaria’ (le terrain à fougères). Sans oublier les différents avatars de Flesselles justement au cours des siècles (du 12è au 18è) comme Flasceres, Flaiscières, Fleschelle ou Flexelles…

Que ce soit le nom de la plante ou celui de la cité de la Somme, ce (sur)nom a sans doute traversé l’Atlantique un jour, à défaut de représenter un son créole qui n’aurait pas eu besoin d’attendre pour ça le débarquement des ‘z’oreilles’…Selon la mairie de Flesselles (seule commune de ce nom dans le pays), par ailleurs située rue de la…vigne, certains linguistes citent également comme source possible le bas-latin mâtiné de gaulois ‘flexus’, au sens de ‘enclos’ (reste à savoir lequel et pourquoi spécialement là-bas); ou encore le ‘flais’, terme de patois et d’ancien-français faisant référence à un…’fagot de branchages destinés à la pêche’ (!), bel exemple de trituration intellectuelle sans fondement.

Tant qu’on y est, pourquoi ne pas aller chercher une influence flamande (tout à fait possible en théorie), d’après un(e) ‘flesch’, ou ‘fleisch’ ou flesh en anglais, pour parler de viande (en fait, très souvent, le surnom de l’homme qui s’occupe de viande, le boucher évidemment). J’ai même entendu quelques remarques concernant le fromage cru moulé, à cause -vous vous en doutez- d’une équivoque tout à fait erronée avec la ‘faisselle’, autrefois orthographiée ‘faisselle’ il est vrai, en démoulage direct du latin ‘fiscella’ qui désignait un petit panier d’osier (dans lequel…).

Quitte à faire un parallèle, autant prendre l’adaptation française académique de ‘filicaria’ qui va devenir ‘foucaria’, d’où la fougère bien sûr et donc tous les noms de lieux tels que…Fougères en Ille & Vilaine (‘Foujerr’ en gaulois, Felger en breton); mais aussi Fourgerais (id), Fougeras (Rhône), Fougeray (Pas-de-Calais) et tous les Fougerat (leurs habitants) que vous connaissez. Sans oublier le diminutif Fougerolles (les petites-fougères) dans la Creuse, les Vosges ou le Puy-de-Dôme.

En guise de conclusion, revenons à cette ‘guêpe’, surnom de notre ex-ministre à l’époque de ses exploits sportifs (celle qui signe à la pointe de son épée, ou celle qui a la taille fine?). Sachant que vous connaissez bien maintenant la règle de linguistique qui a ‘transformé’ un W en G (souvenez-vous: Guillaume vient de Wilhem), si l’on remonte dans la racine du côté des Romains, ‘guêpe’ vient de ‘guespe’ (l’accent circonflexe pour le ’s’) donc de ‘wespe’ en germain ou de…’vespa’ en italien!

La preuve: prenez le célèbre scooter de profil (pour regarder, pas pour tamponner), la silhouette de la Vespa est bien celle d’une guêpe (le guidon pour antennes, le phare pour les yeux, la taille serrée et la roue arrière dans l’abdomen). A défaut de voiture de fonction avec chauffeur, Laura pourra toujours se mettre au deux-roues. Presque étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>