Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Fucking

Fucking

Shocking! La télévision française s’aperçoit de l’existence d’un village du nord de l’Autriche qui fait subitement la Une de tous les «zapping» du moment (revenez dans vingt ans, vous l’aurez encore dans les bêtisiers de fin d’année). La pauvre commune quasi-bavaroise porte un nom très prisé de tous les beaufs qui ont vu deux ou trois films avec Robert de Niro…

…et qui n’ont de cesse de se faire photographier devant un panneau en plein air où l’on peut lire ce terrible mot de ‘niquer’, ou ‘baiser’, que l’on n’a pas forcément besoin de traduire en français par le très technique ‘enculé’ cher aux insupportables supporters de l’OM ou du PSG. D’ailleurs, quand le mot est répété en anglais, cela revient tout ‘simplement’ à notre très banal ‘putain de…’

Or, personne ne semble s’être posé la question de l’étymologie de ce nom de lieu, signalant à qui mieux mieux que le mot sera bientôt remplacé, après referendum municipal, par un ‘Fugging’ beaucoup plus acceptable pour nos oreilles et davantage politiquement correct. Sans blague?! Car Fucking –le village- est un mot germain (et pas du tout anglais) existe depuis…au moins 10 siècles; il se décompose de la façon suivante: fuck-ing, sauf qu’en l’occurrence la désinence (la terminaison) en -ing n’a rien à voir avec une forme de participe présent saxon, mais avec la marque d’un lieu (on retrouve beaucoup de villes ou villages germaniques -y compris jusqu’en Alsace actuelle- et même saxons, qui se terminent ainsi). Quant à la racine ‘fuck’, c’est en fait une déformation d’un mot du 6è siècle qui est ‘fock’, en rapport avec le surnom d’un certain Folcko, dérivé du mot germain ‘folc’, le peuple (cf folk, en anglais)! Conclusion: Fucking est un toponyme germain qui signifie quelque chose comme ‘le domaine’ ou ‘le village de Folko’, tout comme Aurillac veut dire ‘le domaine d’Aurélius’, pas de quoi exciter une dame patronesse. Dans la langue originale (c’est le moins qu’on puisse dire), il n’y a donc aucune équivoque possible, et nous voilà bien loin de la moindre proximité avec le bus du Lot qui passe par «l’arrêt de Montcuq» rendu célèbre pour quelques décennies par ce petit rapporteur de Daniel Prévost (1).

Ironie du sort (et de l’ignorance, sans doute): pour ramener à de meilleurs usages ce site que Sa Gracieuse Majesté n’a aucune chance de jamais visiter, il a été proposé de remplacer ‘Fucking’ par ‘Fugging’, ce qui ne risque pas de beaucoup calmer les pitoyables ardeurs des amateurs: ‘to fug’, en anglais, évoque assez précisément des odeurs de renfermé, voire de putréfaction, et, dans un certain contexte, le parfum inadéquat échappé sans retenue de vos intestins chargés. Tout çà pour éviter une histoire de cul. Fumant, non?

(1) voir chronique d’octobre 2011, en tapant ‘Montcuq’ dans le champ de recherche en haut à droite de cette page.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

4 commentaires au sujet de Fucking

  1. je vous suis fidèle depuis que j’écoutais vos émissions de radio depuis Marseille. pourquoi on ne vous entend plus? je suis parti avec ma famille en Inde où je continue à vous lire presque tous les jours, nous rigolons bien avec ma femme de vos traits d’esprit et nous faisons circuler vos textes dans toute la communauté francophone. continuez! fidèlement votre
    joshua, véronique

  2. Je pensais que vous alliez parler aussi de l’origine du mot « fuck » qui ne manque pas non plus de curiosité non plus.
    N’est ce pas un acronyme ?

  3. En ce qui concerne l’acronyme dont serait issue le vilain mot je l’ai entendu dire d’un ami très féru d’histoire. Au XVème siècle en Angleterre une loi contrôlait les naissances. Pour pouvoir procréer il fallait le faire sous consentement royal et obtenir un papier où était écrit « Fornication Under Consentment of the King ». Est-ce une légende ou bien un fait historique ? Je ne sais pas.

  4. J’avoue que, dans un premier temps, je ne voyais pas ce qu’un acronyme venait faire dans l’histoire (l’Histoire?). Il y a tant d’interprétations qui circulent à ce sujet (les phoques?!) que je suis assez ahuri de l’existence de cette version. Mais, si elle s’avère être exacte, cela vaut la peine de la diffuser!
    Peut-être quelques lecteurs historiens peuvent-ils intervenir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>