Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Griezmann (Antoine)

Griezmann 2

Déjà analysé sur ce site en 2014 dans la catégorie ‘transfert à 30 millions d’euro’, je demande aujourd’hui le nouveau papa (actualité plus heureuse que les pugilats de fin de match) et joueur international, désormais star du football français, originaire de…Saône-et-Loire (Mâcon); son patronyme est d’ailleurs principalement implanté dans cette région de Bourgogne. Rare sous cette orthographe, car la forme originelle est plutôt Griessmann, le mot est en fait de souche alsacienne (dans la géographie actuelle), donc forcément de formation germanique. Voilà en tout cas un nom qui promet à Antoine de faire carrière, au sens propre; enfin, mis à part la poussière…

Vous aurez analysé et peut-être même déjà traduit que le ‘griezmann’ se compose de deux parties, dont un -mann typiquement germain (ou -man, si vous êtes anglo-saxon) qui signifie l’homme; on a donc affaire à une personne ‘griez’, ou griess, mais sûrement pas ‘grise’. Rien à voir donc avec quelques interprétations aussi rapides que fausses faisant des Griezmann des ‘hommes gris’, souvent attribués à tort à des ecclésiastiques (dont le surnom est en général ‘noir’, comme les…Corbeau français!) ou des fonctionnaires (gris, certes, à cause de leur blouse mais au 19ème siècle seulement, donc tout à fait improbables ici). Même remarque en ce qui concerne d’éventuels cheveux gris, car ‘griez’ ne signifie pas gris.

Ce ‘griess’ allemand désigne du sable, non encore tamisé ou lavé, autant dire de la grave ou du gravier, selon la grosseur des cailloux. ‘L’homme des graviers’, Griessmann ou Griezmann, a donc un rapport avec un endroit où l’on cassait des pierres, une carrière. La racine évoque d’ailleurs assez bien une matière dure qui a été cassée voire pulvérisée (le vocabulaire allemand actuel utilise ‘griess’ pour désigner indifféremment de la…semoule (=de minuscules graviers) ou de la poudre, pour ne pas dire de la poussière minérale).

En fait, il y a un peu tromperie sur la carrière, car, souvent, le patronyme qui s’est retrouvé dans une région sans carrières a qualifié une personne habitant sur ou à côté d’un terrain ‘simplement’ argileux. Il est vrai que sable et argile sont souvent associés (ou confondus) selon les sols, comme au Cap dit Ferret du Bassin d’Arcachon, dont le sous-sol maritime est formé d’alios (sable + argile, sous forme de…graviers). Ce qui fait de nos Griessmann (et Griezmann) les cousins-voisins des Griesshaber (le propriétaire ou l’exploitant d’un terrain argileux) dont le Griess-mann est peut-être justement l’employé ou l’ouvrier, qui peut alors travailler les pieds dans l’eau avec les Griessbach, le ruisseau (bach, oui, comme Jean-Sébastien) qui charrie des graves…

Signalons une cacographie (une orthographe erronée) assez fréquente, qui cumule abusivement le ‘s’ et le ‘z’ pour faire donc Grieszmann. Manque de chance, si vous êtes germaniste, vous avez déjà identifié dans ce ‘griesz’ un…vieillard. Ce qui ne saurait être le cas de notre Antoine. Y compris étymologiquement.

NB; même ‘punition’ pour Yahann Gourcuff (c’est le printemps!), à retrouver également dans ces colonnes.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>