Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Guérini (Jean-Noël)

Guérini

Actualité calme pendant ces derniers jours, y compris d’un point de vue linguistique, le nom des quelques personnalités apparaissant à la Une ayant déjà été traité dans ces colonnes précédemment (1). Toutes? Non, car un élu marseillais (en fait, de Marseille, puisqu’il est de naissance corse) se fait remarquer en piquant une épine dans le pied socialiste, j’ai nommé Jean-Noël Guérini, actuel et inamovible (à ce jour) président du conseil général des Bouches-du-Rhône, personnage que nous allons immédiatement mettre en examen…étymologique, s’entend.

Rappelons tout d’abord que la fonction -sinon l’intérêt- de l’étymologie est de décrypter le véritable sens des mots et la provenance originelle de leur racine; et donc, assez souvent, on s’aperçoit à quel point les jeux de mots plus ou moins heureux que l’on fait sur un patronyme (jusqu’à un certain âge, sans doute) n’ont aucune raison d’être…Parfois, au contraire, on reste amusé par un possible lien entre une racine et une situation ou une personne, et je me demande si ce n’est pas le cas de notre Guérini.

Dans un premier temps, ce n’est sûrement pas surprendre le lecteur que d’annoncer que Guérini est la variante corse du nom Guérin, beaucoup plus ‘continental’, et pour cause: Guérin est en effet un mot d’origine germanique; il s’agit donc d’un ‘phonème’ (un son) qui est arrivé, entre les 5è et 10è siècles, dans les bagages rauques et gutturaux de ces tribus du nord de l’Europe en transit dans les futures provinces des Francs. Guérin, comme Guérineau (dans l’Ouest), Guérinet (en Charente), ou même Garin, sont issus d’une racine qui est « war », laquelle n’a rien à voir avec la guerre (en anglais) mais avec une idée de garde, de surveillance, de protection de quelque chose (un territoire) ou de quelqu’un (un peuple).

Deuxième étape donc, « war » (la protection) a permis de créer « warino » (le protecteur), puis warin. Se produit alors, de façon habituelle, un phénomène linguistique de « gutturalisation », qui transforme le warin (germain) en garin (gaulois) (2). Il faut croire qu’il s’est produit en ce temps-là quelques rapprochements Est-Ouest entre tribus, car, de gré ou de force, le mot a beaucoup plu à la population gauloise; résultat: les Guérin et associés sont actuellement au 33è rang des patronymes les plus portés dans notre pays (3).

Encore deux anecdotes concernant les tribulations de cette racine « war » dans notre langue:

Tout d’abord, mentionnons un Guérin célèbre, ou plutôt une dynastie de Guérin, descendants d’Etienne-Paul-Jean Guérin, acteur qui joua souvent le rôle de Polichinelle au 19è siècle, et qui créa, en 1853, un théâtre de marionnettes renommé. (4)

Et enfin, en vieux-français, la forme « warino » va s’implanter dans le vocabulaire courant sous la forme de « garino » (logique, donc), puis de « garenno », et enfin de…garenne. Comme le lapin. Moralité: le lapin dit de garenne n’est pas, comme le sens actuel le suppose, un lapin sauvage, mais, étymologiquement, c’est un lapin « que l’on garde, que l’on surveille », donc un lapin d’élevage, qui vit dans une garenne, dans un enclos! Et non pas l’inverse.

Conclusion: d’un Guérin qui manipule les marionnettes à un Guérini qui a pu être le protecteur de certaines opérations, il n’y a certainement aucune relation, sauf étymologique bien sûr.

(1)Aubry, le Pen, Hollande, etc..

(2)Exemple récurrent dans ces chroniques, le « Wilhem » germain ou le « William » saxon ont leur équivalent français en..Guillaume. Idem pour des noms communs comme « wid » (le bois, en germain) qui va donner le « gui » en français; ou encore « wechter » devenu « garde », etc…C’est toujours le même phénomène.

(3)Sur une moyenne de 1,3 millions de noms environ!

(4)C’est encore l’une des troupes du patrimoine bordelais, entre autres.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>