Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Handicap (semaine du)

handicap

C’est la ‘Semaine du Handicap’, ou, pour être plus précis, ‘de l’égalité des chances pour l’emploi des personnes handicapées’, ce qui vaut quand même mieux qu’une accroche qui a davantage l’air d’une commémoration ou d’une…incitation (la Semaine de la Solidarité, la Semaine de la Bonté, la Semaine des Soldes, ou pire encore). Il est donc question ici d’étymologie, et, si vous êtes un passionné de ces petits livres d’humour qui ornent les caisses des librairies, vous en savez déjà beaucoup. Mais si ce n’est pas le cas, vous êtes-vous déjà penché sur le ‘handicap’?

Il faut arriver à passer quelques obstacles pour deviner la vraie nature de ce handicap, mot d’origine anglaise qui, pour une fois, n’a pas été auparavant emprunté au français; le mot est la contraction de l’expression ‘hand-in-cap’ (prononcé rapidement, cela donne ‘handicap’ aussi bien en anglais qu’en français), ce qui signifie ‘(la) main dans le chapeau’ (mieux qu’à la casquette, même si l’on va parler de jockey dans quelques lignes). Et que fait cette main dans ce chapeau? En fait, il y en a deux, qui déposent chacune une mise d’argent dans le béret tenu par un arbitre ou un juge qui évalue le prix d’un objet que les participants veulent échanger. Celui qui a donné le prix le plus bas (d’après le juge) doit faire l’appoint pour que la transaction soit équilibrée; dans la négociation, il part donc avec ‘un hand-i(n)-cap’, et doit continuer à mettre la main à la poche (avant le chapeau) pour avoir la tête près du bonnet!

Nous ne sommes alors  »qu’au » début d’un siècle (le 19ème; le handicap est donc très récent!) pendant lequel le sens du mot va se généraliser pour désigner toute situation où l’on applique un désavantage ou une charge supplémentaires pour égaliser les chances de plusieurs concurrents, d’où ce handicap hippique sur le dos des chevaux au départ d’un Grand Peix, selon les jockeys présents…On pourrait en dire autant d’une course d’athlétisme, en fonction du couloir tiré au sort par les concurrents (plus encore quand ils cour-ai-ent contre Oscar Pistorius). Il faudra d’ailleurs attendre les années 1950 pour voir apparaître régulièrement le mot dans le vocabulaire médical pour désigner une déficience physique.

Rappelons également au passage, grâce à, ou à cause de la provenance anglo-saxonne du mot ‘hand’, qu’il est absolument obligatoire, et donc maintenant très clair, qu’il faut parler des Handicapés et non des Zandicapés, si vous voyez ce que je veux (ne pas) dire. Cela étant, mieux vaut mettre la main au chapeau sur un champ de courses que la main au panier sur un parquet de basket. Sauf étymologiquement bien sûr!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Handicap (semaine du)

  1. je voulais vous témoigner de mon admiration pour votre travail, je suis un ancien professeur d’université et diplomate et je prends grand plaisir à lire et relire tous vos articles ciselés avec science et humour. continuez!
    Gustave, Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>