Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Haribo

tumblr_lincjheKQ11qflpc1o1_1280

Aujourd’hui, actualité commerciale pour une fois, même en plein milieu de ces vacances olympiques qui durent. Sauf à être abonné à un magazine économique particulièrement complet, vous n’avez sans doute pas vu passer cette dépêche d’agence datée du 3 août 2012, qui relate l’information suivante: «L’allemand Haribo, leader mondial des bonbons gélifiés et réglisses, s’est vu infliger cette semaine une amende de 2,4 millions d’euro par les autorités allemandes de la concurrence, pour entente sur les prix avec ses rivaux.» Voilà qui, littéralement, va coûter bonbon (gélifié ou pas) à une entreprise dont vous n’avez peut-être jamais cherché l’origine du nom…et vous avez raison: l’étendue internationale de cette société la dispense de toute explication rationnelle. Sauf que, comme tous les autres mots, un nom commercial a ses raisons d’être. Ami lecteur, sauras-tu deviner laquelle?

On sait donc que la ‘boite’ est allemande. D’ailleurs, c’est dans les années 1920 qu’un confiseur de la banlieue de Bonn réussit à fabriquer, dans son garage puis son atelier, les premiers bonbons dont vous connaissez forcément le prototype: un petit nounours caoutchouté, saturé de sucre et de colorant chimique mais tellement agréable sous le palais (surtout quand vous en avez la bouche pleine), et, plus précisément, un ‘nounours qui danse’, ce qui n’est plus franchement évident quand vous le regardez aujourd’hui…Mr Riegel et sa femme (c’est le nom du couple infernal) ne vont pas s’arrêter en si bon chemin: ils vont ‘décliner’, comme on dit en marketing, toute la gamme des agace-molaires, soit des ‘fraises tagada’, des chamallows (oui, c’est encore eux), des crocodiles multicolores, des petites bouteilles de soda trempé dans un acide qui pique les papilles, et des frites molles. Le tout est vendu sur la planète sous la marque Haribo, avec un logo jaune et rouge posé sur les genoux d’un gamin débonnaire et néanmoins tentateur.

Alors, Haribo, est-ce le nom du mioche? Pas du tout. En fait, c’est (presque) celui de son créateur, car Ha-ri-bo, ce sont les trois premières syllabes du monsieur: Ha(ns) Ri(egel), de Bo(nn), c’est à dire le début du prénom, du nom, et de la ville d’origine. Heureusement qu’il ne s’agissait pas du français Nonce Mercier, de Nancy (Nonmercy), l’expression eût sans été moins vendeuse…Il n’empêche, ce ‘mot qui ne veut rien dire’ nous fait avaler chaque année une longueur de plus de 768.000 kms de rouleaux de réglisse, soit environ la distance Terre-Lune aller-retour!

On sait peu (en tout cas, en France) que la marque est reproduite sur un nombre incalculable d’objets franchisés: Il existe des tee-shirts et vêtements Haribo, des jouets Haribo, des bijoux Haribo, et même des chaussures (peut-être avec des semelles gélifiées?). De quoi largement se sucrer, surtout s’il y a eu entente(s) dite(s) illicite(s) avec ses concurrents. Pour devenir riche et célèbre, il n’y a pas de secret, mais pour une fois, Haribo c’est pas toujours beau la vie!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>