Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Iglesias (Pablo)

Iglesias P.

C’était un dimanche de derby espagnol, du moins en politique, puisque la gauche traditionnelle du Parti Socialiste Ouvrier de Pedro Sanchez (et fondé par un certain Pablo Iglesias) a subi les assauts -infructueux- du mouvement Podemos mené par…Pablo Iglesias (nul n’est prophète en son église!). Petit coup de cloche(s) sur le patronyme du leader Populiste qui talonne désormais le leader Populaire Mariano Rajoy pourtant bon marcheur (il est né à St-Jacques de Compostelle).

Comme pour celui de Jules, l’ex-gardien de buts du Real Madrid (junior) devenu chanteur de charme, le nom signifie évidemment ‘des-églises’, avec une agglutination (un collage linguistique) entre l’article et le nom commun, mais il n’a pas toujours désigné un lieu de culte religieux; ce serait même plutôt le contraire, car ce mot d’origine grecque a eu pendant longtemps une dimension tout à fait civile, parfois même militaire!

La source de la racine est ‘ekklésia’, ce qui désignait à Athènes l’assemblée -ou une assemblée- du peuple, et plus spécialement d’un peuple (au sens de groupe, il y a du peuple!) convoqué pour une communication ou un événement particuliers. Pas tout à fait l’Agora donc, place publique plus ou moins spontanée et permanente (le marché, même parfois), cette ‘ecclise’ a pu, à une certaine période, concerner très précisément des soldats appelés à la guerre pour une sorte de briefing avant l’assaut!
Ce n’est que quelques siècles plus tard (vers le IIème, peut-être d’après une suggestion de l’évangéliste Matthieu) que le sens va se restreindre exclusivement à «l’Assemblée du peuple…élu», donc à tous les gens dont on va sonner les cloches pour qu’ils se rendent à la messe…Ne reste plus qu’à attendre le passage des Romains pour récupérer cette ‘ecclesia’ et la jeter dans l’ancien-français avec un ‘g’ plus guttural, et le tour (de l’église) est joué!

Malgré tout, les Léglise -devenu nom propre- ne sont ni ceux qui vont à l’église, ni ceux qui habitent près d’un clocher (contrairement à ce que disent quelques ouvrages sommaires), et surtout pas le clergé qui y officie (prêtres, curés, évêques si cathédrale), même si eux ont aussi récupéré l’adjectif directement formé sur le grec en tant qu’ecclésiastiques’, les gens-d’église…
Le surnom initial concernait en fait surtout ceux qui travaillaient dans ou pour le lieu de réunion des paroissiens, affectés aussi bien à l’entretien des locaux qu’aux aménagements ou embellissements; un Léglise pouvait donc être un simple employé ou un artisan de la commune, fidèle ou pas de la paroisse (mais on a quand même ses préférences)…

Sans entrer dans les querelles de clochers entre spécialistes de l’onomastique, notez bien que les pays ‘du Sud’ ont gardé la racine gréco-latine (église en français, iglesia en espagnol, igrejia en portugais, ‘ecchesia’ abrégé en chiesa en italien, et même -de loin- ‘kosciol’ en polonais), ceux du Nord ont brodé sur une syllabe germanique encore plus sourde (kerk en néerlandais, kirker en danois, kircher en allemand, church -kurch, à l’origine!- en anglais), etc, etc…Comme quoi, même pour les églises, il existe plusieurs chapelles. En tous cas étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>