Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Irlande 2016

Irlande

A défaut de ‘grand’ match de football, ce sont les supporters des équipes qui commencent à faire la Une des médias, dans une sorte de hit-parade de la nation la plus sympathique (la moins, on sait déjà). Et à ce jeu-là, ce sont les Irlandais qui tiennent lre haut du tableau, des gens venus d’un pays…anglais car incroyable (surtout pour certains séparatistes) mais vrai, ‘Irlande’ n’est pas un mot irlandais mais anglais…

Vous allez me dire, bof, çà ne change pas grand’chose; eh bien, si, çà change tout, puisque cette région de l’océan atlantique est avant tout une zone gaëlique, on devrait même dire goïdélique, on y revient tout de suite. En réalité, le mot Irlande correspond à l’anglais ‘Ire-land’, qu’on utilise plutôt dans le langage parlé, alors que dans les textes, pour désigner la république nationale constituée en 1949, on doit utiliser le mot Eire. C’est ce mot que vous avez sur toutes les cartes pour nommer le territoire proprement indépendant, alors qu’on note Ulster, le nom de la province du nord, pour désigner le territoire sous administration britannique. Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est donc l’Eire, un bien beau nom de baptême puisque c’est, sans doute, celui d’une déesse.

Néanmoins, comme cela arrive parfois, surtout sur les thèmes sensibles, tout le monde n’est pas d’accord à ce sujet (accrochez vous quand même quelques secondes): tout commence il y a très longtemps, à une époque où l’Ile est agitée de conflits sanglants, disons entre tribus rivales… or voici qu’arrive, à la tête de 60 bateaux, un roi venu d’Espagne, un certain Milenius, dont les deux fils, Herimon et Heberus, se partagent illico le territoire…

Heberus ou Hibérus, qui porte le nom d’un fleuve espagnol, prend la partie-nord et donne ainsi son nom à l’Hibernia, le royaume d’Hiberus. Le mot apparaît dans le latin à l’époque de Jules César, avec une sorte de jeux de mots, puisque ce territoire très au nord et donc froid signifie aussi en latin « hivernal », comme en français le verbe hiberner. Les hibernes sont donc…les irlandais. Le mot se serait contracté en ‘iernes’, puis transformé en Eire par une inversion -classique- des syllabes! En résumé, on nous dit donc que le nom de l’Irlande vient d’un fleuve espagnol, ce qui est tout de même assez inattendu.

La version la plus prisée est d’origine légendaire, et attribue le mot à la déesse celte (what else?) Eriu, qui serait l’une des trois divinités fondatrices du pays. Cette chaste jeune fille fut en quelque sorte victime du premier harcèlement sexuel de l’histoire, car le Dieu Dagda (qui est un peu le Jupiter celte) convoitait la jeune déesse. Pour arriver à ses fins, il s’est transformé en cygne (copieur de Zeus) tout en demandant à une autre déesse de se métamorphoser en aigle. Du coup la jeune Eriu eut pitié du cygne, et le protégea -dit la légende-en le cachant entre ses jambes, si vous voyez ce que je veux dire…

Depuis, en Irlande, l’aigle est le symbole de la violence rusée, et plus particulièrement de l’agression sexuelle. Alors, s’il vous prend l’envie d’aller vous promener sur le bord des lacs du Connemarra, méfiez-vous des cygnes. En tous cas, étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>