Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

jardins

jardin

«Moi, en vacances, je n’ai qu’une seule peur, c’est de me faire cambrioler mon jardin», déclaration inquiète (et approximativement française) d’une amoureuse de la plante verte en repérage touristique autour des plates-bandes d’un célèbre château ligérien. Je dois donc supposer que la dame investit (dans) son pré-carré avec fougue pour en tirer les meilleurs résultats possible. Au fait, a-t-elle ajouté, «d’où vient le mot jardin?». Au creux d’une semaine au ventre mou -politiquement parlant- arrêtons-nous donc un instant sur l’herbe fraiche, dont notre vacancière a bien raison de se soucier, au moins étymologiquement. Car le jardin, ce n’est ni la carotte, ni le rhododendron fané, mais beaucoup plus que cela.

En effet, s’il y a des endroits qu’il faudrait mettre sous surveillance, ce sont bien les jardins! Malgré les craintes de notre amies, les effractions les plus fréquentes seront généralement celles des taupes (je veux parler des petites mammifères des galeries souterraines, pas des agents du contre-espionnage français). La raison en est qu’à l’origine de ‘jardin’, il y a le mot «gart» issu d’un très ancien dialecte français, lequel a donné dès le 12è siècle le mot ‘allemand’ (germain, disons) de ‘garten’, puis évidemment, quand le saxon devint anglo, le mot ‘garden’; pas besoin de vous faire un dessin, même de massif à la française. Exemple typiquement francophone et républicain: la grande réception d’été de notre président s’appelle* une…’garden-party’ (c’est moins académique, mais ça fait plus branché).

En fait, le grand goûter (ou le pince-fesse, ça dépend de l’heure à laquelle vous arrivez) prend son véritable sens dès lors que les cars de gendarmerie se sont garés tout autour du quartier et les gendarmes cachés derrière les buissons. Car un ‘garden’, ou un jardin donc en français, cela se…garde, littéralement, au sens de surveiller; c’est même pour cela que l’on a fait appel à un…gardien, définition d’un métier qui consistait à l’origine à protéger les cultures dans les champs contre les voleurs et les sangliers quand ils ne sont pas trop gros (les sangliers, pas les voleurs, car plus ils sont lourds, plus ceux-là courent vite, et ceux-ci lourdement). Noms propres issus de ce ‘gard(i)en’: les Gardener, Gardinier, Lejardinier, etc…

Par la suite, le champ s’est rétracté pour devenir un potager, puis un lopin de terre quel qu’il soit (si possible vert), jusqu’aux trois pots de géraniums sur la terrasse du second, avant d’imploser à nouveau vers le gigantisme et le 17è siècle, sous l’impulsion d’un certain Le Nôtre**, locataire d’une chambre…mansardée au château de Versailles. Du coup, notre ‘gardien’ voit également son périmètre rétrécir, passant de plusieurs arpents de culture aux arbustes plantés avec leur étiquette dans la cour de la HLM après un samedi de soldes dans une grande surface de jardinage, précisément. En conséquence, le bonhomme*** écope désormais d’une simple loge dans l’entrée de l’immeuble; l’ex-valeureux surveillant champêtre se retrouve donc plus souvent à rentrer les poubelles après le passage du tri sélectif et à lorgner les intrus qu’à compter les brisées sauvages ou les rapines ennemies.

Finalement, de nos jours, le seul qui n’aime pas jardiner, c’est le gardien, tout comme son copain le coiffeur pour lequel le terme signifie bien souvent qu’il a raté la coupe (ou la ‘couleur’) de sa cliente. Sans parler des coureurs automobiles auxquels il arrive parfois d’aller ‘jardiner’ sur les bas-côtés de la piste. Soit dit sans jeter la pierre dans leur jardin.

(*) ou s’appelait, selon les restrictions budgétaires du moment.
(**) en deux mots; l’autre, il fait des pâtisseries (encore que, la déco des bassins de Louis XIV…)
(***) par ailleurs surnom de Le Nôtre!

Ps: en complément, (re)lire le sujet sur Dujardin (Jean), en tapant son nom dans le champ de recherche en haut à droite.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>