Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

La Voix de son Maitre

Master's voice

Aujourd’hui, plus de Jeux Olympiques, plus de sportifs, plus de médailles, nous revenons à l’histoire des marques célèbres, grâce à un appareil que vous avez forcément vu un jour, mais dont vous ne connaissez peut-être pas l’origine du nom. Voici donc “la petite histoire des grandes marques”, avec aujourd’hui, une idée…qui a du chien!

M. Emile Berliner, comme vous le devinez peut-être par rapport à son nom (le berlinois), est allemand. En tous cas, d’origine allemande, car cet ingénieur s’est installé aux Etats-Unis dans les années 1895 (*). Et c’est juste au tournant du nouveau siècle qu’il metra au point un système tout à fait révolutionnaire pour enregistrer et reproduire les sons: en effet, il arrivera à remplacer le cylindre métallique utilisé jusqu’alors pour la gravure des ‘rouleaux de phonographe’ comme on disait à l’époque, par une galette en caoutchouc rigide, grossière certes et pas très stable, mais en réalité il vient d’inventer le disque (oui, le futur ex-microsillon!). Le ‘lecteur’ phonographe, lui, existe depuis plus de dix ans grâce à un certain Thomas Edison; ne reste donc plus qu’à améliorer la finesse de la galette et la fidélité des enregistrements.

Or, M. Berliner a déjà une société, judicieusement nommée la Gramophone Company, qui fabrique les ‘anciens’ rouleaux en métal, mais qui a déjà un logo. Il représente…un petit ange en train d’écrire sur le tube avec une plume d’oie (**). En ces temps d’innovation technologique, on était friand de symboles mythologiques ou divins: on avait donc choisi le symbole de ‘La Voix des Anges’, un peu comme si la gravure sonore était d’inspiration céleste…Mais maintenant, il faut passer à la vitesse supérieure (le 78 tours, au moins), car le patron juge l’image pas assez accrocheuse pour sa découverte. Il demande alors à l’un de ses amis peintres, le français Francis Barraud, de lui créer un tableau qui puisse représenter la pureté et la vérité sonores, comme si on écoutait vraiment la voix humaine (vivement le CD!).

Dans son atelier, notre artiste se creuse la tête sans beaucoup de succès, tout en essayant de se débarrasser du bien-nommé Nipper, qui joue avec le bas de son pantalon. Nipper (le mordilleur, en anglais), c’est son chien, un petit fox-terrier très joueur, qui adore tendre l’oreille pour écouter ces sons bizarres qui sortent d’un gigantesque cornet rouge. Bref, devant le gramophone, Nipper fait comme s’il entendait..’la voix de son maitre’…

Et pendant presque un siècle, les disques seront désormais frappés de l’image du petit chien à l’oreille pointue, jusqu’à ce que la société fusionne avec Pathé-Marconi en 1936, le toutou se transformant alors en coq gaulois (Pathé). On se dit quand même que M.Berliner a eu de la chance, parce que, si le peintre avait eu comme animal de compagnie un poisson rouge, la Voix de son Maitre aurait pu être muette comme une carpe!

(*) le ‘berliner’ suivant sera un président américain (Kennedy), maitre du monde qui viendra faire entendre sa voix lors d’une tournée en Allemagne…
(**) vous l’apercevez en bas de l’étiquette, sur l’illustration.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de La Voix de son Maitre

  1. On retrouve le logo de  » Nipper  » et le phonographe, sur les magnétoscopes JVC VHS, S-VHS, D-VHS et D-THEATER uniquement vendus au Japon.

     » HIS MASTER’S VOICE  » était la phrase accolée à la firme de gramophones VICTOR

    En 1927, la firme VICTOR crée une filiale au Japon, appellé JAPAN VICTOR COMPANY avec une sous marque dénomée NIVICO, dans les années 1960-1970
    La filiale Française s’ est aliée avec la firme PATHE MARCONI

    En 1975 la Japan Victor Company( JVC ), s’ allie avec MATSUSHITA( Panasonic, Technics , National ), et l’ année suivante, le groupe sort le VHS, qui évoluera en VHS HIFI, puis S-VHS, puis D-VHS à la fin des années 1990, puis, au milieu des années 2000, le D-THEATER( vendu uniquement aux USA et au Japon en MTP NTSC )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>