Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Lacoste (Jean-Louis)

Villeneuve sur Lot

Vous ne connaissez peut-être pas encore très bien notre personnage du jour, mais, si les choses continuent à ce rythme en Lot-et-Garonne, vous risquez d’en avoir plein les colonnes de journaux aux prochaines élections législatives partielles, je vous aurai prévenus…Lacoste est en effet le nom du représentant désigné de l’UMP dans la quadrangulaire qui opposerait les divers prétendants au fauteuil de maire de Villeneuve (sur Lot, évidemment). Autant dire la bête noire d’un PS local, tétanisé par l’accident industriel de la possible candidature du sieur Cahuzac qui anéantirait les chances du représentant désigné, au profit du jeune impétrant du FN. Bref, une histoire de crocodiles dans le marigot, ce qui tombe bien avec un Lacoste, et pas qu’étymologiquement!

“Mr Lacoste, habillé de son costard, descendait du coteau”: cela fait trois synonymes, car Lacoste, Delacoste, Costet, Costard, Coteau et même Coston (en Auvergne) descendent de la même origine et du même…endroit, une colline. En tous cas, un promontoire suffisamment haut pour que l’on puisse ressentir un effort en montant ‘la coste’, ancienne orthographe de ‘côte’. Vous le savez, l’accent circonflexe est toujours la manifestation de l’ancienne présence d’un ‘s’: c’est ainsi que l’on dit une forêt, mais un forestier; un hôpital, mais un service hospitalier; une côte, mais un accostage, etc…

Les ancêtres des Lacoste étaient donc établis sur une petite hauteur. Or, pour l’instant, le plus célèbre des Lacoste est non pas Jean-Louis mais un certain René. Je ne sais pas s’il était né à Montmartre, toujours est-il qu’il devint une éminence dans le tennis français, avec trois autres joueurs, que l’on appela ‘les Mousquetaires’ (début 20è siècle). Ce Lacoste-là se rendit célèbre en montant au filet donc, mais également en déposant le brevet d’un polo à double maille, choisissant en même temps pour emblème un crocodile, surnom que lui avait donné la presse sportive en raison de sa tenacité vorace sur les courts. Et pourtant, comme souvent, la légende (de l’animal) est fausse…

Car le crocodile est-il vraiment têtu? En fait, on n’en sau-rien, puisque le mot crocodile vient du grec ‘krokodeilos’, qui désigne…un ver, ou un lézard que l’on trouvait sous les galets d’une rivière, ou dans la vase d’un fleuve comme le Nil. En effet, dans son portefeuille en peau du même nom, le crocodile a un passeport égyptien; et les Anciens le décrivaient avec des écailles jaunes (et non pas vertes, comme en Afrique), d’où son nom de ‘kroko-deilos’, autrement dit ‘le lézard jaune comme le crocus (krokos)’. Je vous rappelle que le crocus cultivé s’appelle également le safran, et voilà pourquoi la couleur jaune. Le gros lézard vert n’a pas fini de faire rire jaune ceux qu’il attrape.

Du coup, ne sachant pas s’il est vraiment vert ou jaune, le crocodile est triste et verse donc ses larmes bien connues, expression ironique puisqu’elle désigne des effusions spectaculaires et souvent hypocrites. D’autant plus que, physiologiquement, le crocodile -le vrai- ne pleure pas: il a juste une membrane brillante qui couvre l’organe de la vue, ce qui lui permet de se rincer l’oeil en permanence.

Je m’abstiendrai de tout parallèle équivoque et anticipé avec une situation politique connue, mais, vous le voyez, Lacoste et crocodile, c’est parfois caïman la même chose. Sauf étymologiquement bien sûr!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>