Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Larcher (Gérard)

Larcher

Au commencement, il y a un mur…Pas celui qui s’est dressé contre l’ancienne majorité au Sénat, mais un véritable mur cintré, que les latins vont appeler « arca », ce qui donnera bien sûr en français un arc. Pas forcément déjà avec des flèches, mais quand même. Mur, cintré, flèches, le président du Sénat a contre lui de bien curieuses étymologies; voyons donc quelle est le sens réel de son nom.

Pour une fois, le sens réel n’est pas un sens caché, puisqu’il est très limpide: les Larcher sont des gens dont les ancêtres avaient un rapport avec « l’archer ». Reste à savoir lequel, et, pour cela, reprenons au pied du mur: « arca » va désigner pendant longtemps une arc-ade, structure architecturale sans équivoque, qui consiste en un pan de mur (re)courbé, pouvant aller jusqu’à la voûte, sans entrer dans les détails techniques. L’arcade est donc une forme incurvée, que ce soit pour parler d’édifices ou de structure osseuse du visage, comme celle que vous avez au-dessus de l’oeil, la « sourcilière ». En fait, en architecture, le mot initial court va se maintenir avec « Arc » tout court, construction qui servira principalement à symboliser le Triomphe impérial à Rome (entre autres). Bref, arc, arcade, ou arche (1), tout cela marche rondement.

Partant de ce symbole, tout instrument ou outil concave (ou convexe) peut prendre le nom d’arc, arche, ou archet; ce dernier mot est un diminutif (arche-et=petite arche) réservé au domaine musical et définit en effet la partie du violon qui est tendue (donc courbée en forme d’arc) pour pouvoir glisser sur les cordes. Quant enfin à l’archer, avec un « r », c’est évidemment une marque de métier; au moyen-âge, on trouvait le mot sous sa forme simple Archer, Arché ou Archier (surtout dans le Centre); puis vint l’agglutination avec l’article, pour créer Larcher, Larché, etc…et leurs versions typiquement occitanes comme Larqué (Jean-Michel), Larquier, voire Larquin. S’il s’agissait d’un nom de métier, il est probable que le terme a d’abord servi à désigner un fabricant d’arcs, avant que le sens ne glisse vers celui qui se sert de l’arc et donc qui tire les flèches, comme nous le comprenons aujourd’hui.

Voilà une étymologie qui pourrait aider Gérard à décocher quelques saillies vers des cibles bien choisies dans la Haute-Assemblée, du haut non pas de son perchoir mais de son cheval, puisque Mr Larcher est probablement l’un des rares hommes politiques de premier plan à être…vétérinaire, et par ailleurs éleveur de chevaux (comme François Bayrou). A défaut de flèches, ceux qui connaissent la musique n’ont pas plus de chance avec l’archet, surtout quand il est dit « palpeur »: au 19è siècle, l’expression ‘avoir l’archer palpeur’ concernait en effet les orchestres tziganes qui venaient jouer autour des tables de restaurant tout en braquant leur archer vers les poches remplies des convives pour y débusquer quelque richesse. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il fallait une certaine adresse!

(1) Petite précision: l’Arche dite de Noé n’a rien à voir avec un ferry-boat tout rond dans lequel seraient montés les animaux; elle vient d’un mot latin homonyme (arca également!) qui désigne un coffre. D’où le terme d’Arche d’Alliance, contenant les tables des Dix Commandements avec lesquels Moïse s’est fait la malle…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>