Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Le français, c’est pas facile / 2

farouche

Aujourd’hui, pas de citation ministérielle (il faut qu’ils se reposent avant la prochaine), mais, sur la base de la chronique précédente, plusieurs internautes m’ont demandé une petite série sur des mots ordinaires de la langue française, et pourtant étymologiquement étonnants. Dont acte; premier volet avec l’adjectif « farouche ». Parce que franchement, il y a toutes sortes d’animaux dans une forêt ou dans une savane, mais ce sont en général des animaux sauvages. Or, à proprement parler, tous ne sont pas forcément farouches, beaucoup s’en faut, et vous allez voir pourquoi.

L’adjectif farouche, celui qu’on approche difficilement, vient d’un mot latin qui est « forastis », qui nous a donné, en français, le terme…forestier! A la base de tout cela, il y a en effet l’idée que les occupants d’une forêt sont craintifs, car peu habitués à sortir du bois, voilà le sens et l’étymologie de farouche. Donc, le cerf est farouche, la biche est farouche, le loup est farouche, mais le lion n’est pas farouche, puisque c’est une ‘bête sauvage’, sauf s’il s’est fait construire une maison de campagne dans les Landes, ce qui arrive finalement assez peu souvent. Or, étymologiquement, il n’est pas pas sauvage, la preuve:

Le lion, lui, est féroce, du mot latin « ferox » qui veut dire impétueux, fougueux, voire orgueilleux. Il est également fauve, en raison de la couleur de son pelage, couleur brun clair parce qu’il le vaut bien; il est encore cruel si vous voulez, mais, pour le coup, il n’est pas sauvage. En effet sauvage vient d’un autre mot latin qui est “sylva”, et qui désigne -également- la forêt. Sylva a donné sylvestre bien sûr, mais aussi sauvage, pour désigner spécifiquement les animaux qui ne sont pas domestiques, donc qui ne vivent pas “en ville”, donc, forcément, dans la forêt, on y revient.

Finalement, notre lion ne peut donc être ni farouche puisqu’il n’a pas de forêt pour s’abriter, ni sauvage puisqu’il ne vit pas dans la forêt mais seulement dans une savane. Manque de chance, rien n’est simple, parce que figurez-vous que le mot « savane » ne désigne pas du tout un paysage du Kenya avec de l’herbe jaunie; il s’agit  d’un terme du dialecte haïtien, et qui signifie -je vous le donne en mille- une…forêt!

Voilà. J’espère que vous avez tout bien suivi. Je ne voudrais pas vous avoir perdu dans cette petite forêt de racines, parce que « le français, c’est pas facile », et « farouche », ce n’est que l’arbre qui cache une forêt. Y compris étymologiquement!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>