Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Libye

Capture d’écran 2011-08-23 à 20.25.08

Avant de revenir à des préoccupations de rentrée égoïstement hexagonales, petit encart sur le pays actuellement à la Une de l’actualité. Faisons donc quelques brasses jusqu’en Afrique, pour découvrir l’origine de la Libye; étymologiquement, la chose n’est pas très aisée, car le mot est tellement ancien qu’il se perd un peu dans la nuit des temps, mais ne contournons pas la difficulté; il serait déplacé de chercher un…alibi.

Vu du monde occidental, donc romain à l’époque, il y a plusieurs siècles que la Libye symbolise -ou résume, d’une certaine façon- l’Afrique. Les Romains connaissaient déjà (bien) l’actuelle Tunisie, l’une de leurs colonies les plus productives, mais les territoires de l’Afrique du…sud (de la Tunisie!), ont été désignés par le terme générique de « terre des libyens ». Ce n’est d’ailleurs pas une exclusivité latine, les Grecs connaissaient déjà cette zone désertique; même Homère, le poète par excellence, mentionne la Libye.

On a donc cherché dans le répertoire hellénique la racine qui aurait bien pu donner naissance à ce mot…sans succès. Et c’est là que les « ennuis » commencent.

On a d’abord pensé que la Libye était la « terre de Libya », figure féminine mythologique (et donc légendaire), dont…on ne sait pas grand’chose. Sauf qu’il y a une certaine logique à la démarche: quand les Grecs ne connaissaient pas les habitants ou les caractéristiques d’un pays, il le baptisaient du nom d’une divinité (c’est le cas de Europe, de Asie, etc)

Autre hypothèse: une adaptation d’un nom commun grec, « libs », mot archaïque évoquant un vent chaud du sud-ouest (donc arrivant d’Afrique). Voilà une cohérence intéressante, le problème, c’est qu’on trouve le nom de ce vent mentionné dans les écrits bien après Libye. Donc, c’est peut-être le pays qui a donné son nom au vent et pas l’inverse…

Il faut alors ‘remonter’ encore plus loin, dans les dialectes de la Haute-Egypte, dont certains éléments sont encore pratiqués par la communauté copte (ah oui, aujourd’hui, c’est histoire-histoire!). Il existe à l’époque un peuple appelé les Niphaïat (mentionné également dans La Genèse, le premier livre de la Bible). Au fil des siècles, les Grecs se seraient réappropriés le mot en le prononçant en fonction de leurs propres alphabet et habitudes de prononciation, transformant « Niphaïat » en « Liphaïat », puis en « Libaïat », et enfin, vous avez deviné, en Libïe (Libye).

On ne va pas se perdre plus avant dans les sables de ce désert, mais ce qui est sûr, c’est que l’on trouve plusieurs fois dans la-dite Bible mention de la « race primitive d’Afrique septentrionale » (les limites sud connues à l’époque), sous le nom de Libye. Et, dans le contexte, cela désignait évidemment tous les peuples du Maghreb au sens large, sans considération de nations qui n’existaient pas encore. Heureusement que Kadhafi ne savait pas çà!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>