Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Aiguillon

Aiguillon

(Aguilhoun, en gascon)

Direction un plateau à la confluence de la Garonne et du Lot, -çà tombe bien, nous sommes dans…le Lot et Garonne- pour parler d’une commune de la « Gascogne médiane », un lieu au nom qui incite à avancer, un endroit piquant qui s’appelle…Aiguillon. Sauf que, avant que les Romains n’en fassent un camp fortifié à leur façon, Aiguillon s’appelait « Pech de Ber », un mot gaulois qui signifie « la colline de Ber », pech comme puech, pouy, ou puy, dès qu’il y a un promontoire ou une montagne -une vraie, cette fois-, comme les Puy (volcans) d’Auvergne…Et Ber, qui est le nom (propre) d’un chef de tribu gaulois.

Pour comprendre le nom (actuel) de la ville, un petit mot sur le nom commun, l’aiguillon: A l’origine, il y a le mot latin « acus », devenus « agus » en vieux-français; acus signifie pointu, puis, évidemment…aigu! Un angle aigu, il est tellement fermé que son sommet forme une pointe; un son aigu, c’est un son qui « monte en pointe » (surtout sur les cadrans des potentiomètres des tables de mixage d’une radio); un mont-aigu, c’est une colline en pointe, etc, etc…Donc, pour les romains, l’endroit situé à la confluence des deux fleuves dont on parlait comporte une « pointe » (forcément), et voilà donc un « terrain aigu », devenu Aiguillon, tout simplement. L’endroit précis de la rencontre des fleuves s’appelle toujours d’ailleurs « La Pointe », comme dans beaucoup d’autres sites de même configuration.

Le nom de la ville n’a donc aucun rapport -historiquement, mais étymologiquement, oui – avec un bâton dont on pique les boeufs pour les faire avancer; ni avec le dard de certains insectes comme les abeilles ou les guêpes; ni même avec les épines de certains végétaux comme l’acacia ou le rosier, qui n’ont pas d’épines, mais des pointes qui adhèrent au tronc, d’où la différence! (Si, si: les épines, c’est sur la tige; les aiguillons, c’est « directement » sur le tronc, comme sur les acacias).

En fait, la première forme du mot, vers le 14è siècle, a été « aiguillat », et désignait le plus souvent une aiguille de…pin! Sous l’influence de son « étymon » (la racine principale), aiguille, le mot devient aiguillon, puis donne naissance à tous ses dérivés, dont l’aiguillon bien sûr, mais aussi l’aiguillette (au pluriel, des petits morceaux de canard découpés en pointe). Autre mot directement formé sur aiguille, c’est un terme que vont créer rapidement les cheminots, en…1877, pour désigner l’action de « bouger les aiguilles -les pointes- des rails », à savoir…l’aiguillage!

Mais, avant de se « franciser » en « agus », si l’on garde la première racine « acus » latine, les mots de la même famille qu’Aiguillon sont encore plus spectaculaires! Sur « aCus », on trouve…
la qualité qui donne une vue aigue : l’ac-uité
la technique qui soigne par aiguilles : l’ac-upuncture
l’adjectif qui donne un goût « aigu » aux choses : ac-ide
la plante (grasse) aux feuilles piquantes : l’ac-anthe
les fruits à la saveur aigre : les ac-rumes (agrumes)
le vin-aiGu qui pique comme un aiguillon: le vin-aigre
le petit fruit aigre (une cerise) : l’ac-riote (agriotte > griotte!)
etc…

Pour finir, signalons qu’un « aiguillon », çà peut également être pris au sens figuré, pour exprimer une incitation, une invitation au…désir. En 1691, voilà ce qui venait à l’esprit d’un certain Jean de la Fontaine, qui n’écrivit pas que des Fables, pour décrire un diner amoureux:
« Bon vin, bons mots, gaillardes chansonnettes
Sont les aiguillons des amoureux désirs
Et sont la porte entr ‘ouverte aux plaisirs
Où un amour adroit aisément s’insinue »…

Voilà qui ferait une belle devise à la ville d’Aiguillon!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Aiguillon

  1. Bonjour,
    Et merci pour cette explication très intéressante sur ma ville .
    Le Pech de Berre existe encore c’est le nom du côteau au dessus du Lot ou ce trouve un calvaire et qui sert de panorama pour toute la vallé du Lot et de la Garonne .

    Encore merci pour ces infos

    Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>