Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Aurillac (15)

Aurillac

Une auditrice m’a dit « quand al..lez-vous parler du Cantal? » Direction l’Auvergne donc, pour rendre hommage à Aurillac, patrie de Paul Doumer (président de la République dans les années 1930), « ville la plus froide de France » tout simplement parce que dans le réseau météo-France, c’est la seule qui a une station à plus de 600 mètres d’altitude, donc…

Aurillac, c’est facile, est une ville créée à l’époque gallo-romaine, donc on va l’écrire « Auriliacum » (ou AurEliacum », ce qui signifie très normalement en latin « la villa d’Aurelius », le domaine, pas la ville! C’est une histoire de village, d’abord construit sur les hauteurs de la ville actuelle, du côté de St Jean de Dône; puis, quand les romains sont partis, les villageois ont pu « descendre » dans la vallée pour créer une ville nouvelle, laquelle a pris le nom d’un hypothétique propriétaire romain Aurélius, d’où le nom…

Or, parmi beaucoup d’autres villes ou lieux-dits (Aur-e-liac, Orliac), il y a une autre ville en France qui est exactement de même racine: elle se trouve dans la région…parisienne, et, cette fois, « Aureliacum » (le domaine d’Aurélius, aussi) va évoluer, très normalement d’un point de vue linguistique, en « Orliac-um », puis, avec la terminaison caractéristique de cette région, en « Orly! » Eh oui, du 9è au 11è siècles, (le village de) l’aéroport parisien s’est d’abord appelé Orliacum, puis Orleio, puis Orli, et enfin Orly actuellement.

Sauf que, à Orly, il n’y a pas eu d’Aurélius, donc peut-être pas non plus à Aurillac; on pense qu’il s’agit de la création un peu téméraire d’un érudit à l’époque médiévale, qui croyait bien faire en recréant un « anthroponyme » (un mot formé sur un nom d’homme), comme on le faisait parfois à l’époque.

Alors, Orly, Aurillac, même combat? Et,si oui, quelles racines?
Il y a deux racines d’origine celte, dont on sait qu’elles étaient communes à l’époque de la création de ces villes; tout d’abord une syllabe « or » (ou oro), qui désigne une limite, un bord, une rive…Et la racine « leig », qui veut dire marais, ou marécage, en tout cas un terrain instable. Pour Aurillac, s’agit-il des premiers terrains sur les bords de la Jordanne? Ne nous envasons pas…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>