Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Etranges Villes du Sud!

Capture d’écran 2011-02-10 à 15.54.59

Les noms de ville aussi ont leur étymologie, tout comme les noms « propres », et les uns et les autres sont toujours, à l’origine, des surnoms. Voici donc quelques exemples de noms de villes qui ont donné naissance à des patronymes, dont l’idée m’est venue l’autre semaine en écoutant parler un professeur de médecine du service de neurologie de l’Hôpital de la Salpétrière à Paris, lequel s’appelle Olivier…Lyon-Caen, tout simplement pour des raisons de provenance des gens qui ont recueilli l’un de ses ancêtres!

D’autres s’appellent , « pour de vrai » ou pour un pseudo, Michel T(h)oulouze, Philippe Gildas (des Bois), Guy Carcassonne, François-Xavier Bordeaux ou Jacques Marseille: tous ces gens ont eu un jour, dans leur généalogie, un rapport avec la ville dont ils portent le nom. Alors, aujourd’hui, parlons du nom de quelques villes du Grand Sud, pas forcément les plus importantes ou les plus connues, mais dont la présence en terre occitane semble parfois étrange, puisque, précisément…étrangère!

On a déjà parlé de Mont-réal (dans le Gers), la colline « royale ». A l’instar de la ville canadienne, découverte par Cartier et dédiée au roi (réal) François 1er.

Exemple de « présence espagnole » en France:
En 1353, le petit village de Causset, dans le Gers, devient…BarceloNNe!

Et Valence (sur Baïse) dans le Gers, sur la renommée de la ville espagnole. Par contre, pour Grenade (sur Adour), fondée par les…Anglais, rien à voir avec la ville, ni même le fruit. Elle fut baptisée en latin « Terra Grenata », la terre riche en grains…

Du côté nordique: un certain Gaston II de Foix (vicomte de Béarn, futur papa de « Gaston III Fébus ») de retour de campagne des Flandres, crée les villes de Gan (dans la banlieue de Pau, en « souvenir » de Gand -ou Gant à la flamande) et de Tournay (dans les Htes-Pyrénées, entre Tarbes et Lannemezan, pour Tournai). Idem pour la ville de…Bruges, dans les Pyrénées-Atlantiques, fondée en 1357.

Même raisonnement pour Cologne, toujours dans le Gers, à « cause » de la ville allemande, qui tenait elle-même son nom de la « colonie d’Agrippine », du nom de l’impératrice romaine qui y était née. (colonie / colognie / Cologne!)

Etymologie et évolution valables, sur la même racine (!), pour « la colonie » version anglaise, soit Lin-coln en vieux-breton, dont un émigré va donner son nom à la ville du Lot et Garonne. (an-colony / lan-colonn / lin-colonn / Lincoln)

Côté italien, encore dans le Gers…Fleurance, francisation de Florence (Florençà, en occitan). Ou bien…Geaune (dans le Lot), déformation gasconne de…Gênes, parce que son fondateur était originaire de cette ville, par ailleurs célèbre pour sa toile de « Gênes » (jean ‘s). Et puis enfin Miélan (Milan) et Pavie dans le Gers, (depuis 1525 « seulement », en commémoration de la bataille italienne entre Charles-Quint et François 1er)

Pour toutes ces villes, il s’agit de « bastides » (étymologiquement, « bastida », c’est le participe passé passif féminin du verbe bâtir), donc « la ville construite » sous-entendu « de toutes pièces »). Il s’agit donc de « villes nouvelles » créées avec quelques fortifications autour d’un marché souvent, et qui représentaient des fondations « urbaines » permises par le roi ou par l’Eglise (qui avaient alloué ou revendu à bas prix des terrains) . Voilà une belle preuve (beaucoup de preuves!) que, dès les 12è ou 13è siècles, l’Europe était déjà en marche!

Inversement, aux Etats-Unis, on trouve New-York (ville anglaise) ex-New Amsterdam et… ex-Nouvelle-Angoulême (!). Sans parler de nombreux mots français, comme : Nouvelle-Orléans, Bâton-Rouge, Fort St-Louis, et…Calais (dans l’état du Maine), Havre (le) dans le Montana, Paris (dans plusieurs états, dont le Kentucky, l’Illinois, l’Arkansas, le Texas, le Tennessee), Orange (au Texas) et 2 MontpeLier (dans l’Idaho et dans le Kentucky) !


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>