Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Herm (40)

Herm

Après Issus (31) la semaine dernière, nous poursuivons notre tour des métropoles régionales, pour atterrir aujourd’hui à Herm, en « pays marensin », à une quinzaine de kilomètres de Dax. Herm, 997 habitants aux dernières nouvelles, le village aux multiples cours d’eau (qui ont d’ailleurs en partie alimenté des « eaux » de Dax), est historiquement un séjour de bergers et de charbonniers, lequel, au 15è siècle, faisait partie d’une baronnie qui regroupait les villages de Josse, Herm, et..Yzosse, dont nous avons parlé au sujet de Issus!Mais fi de l’Histoire, interrogeons-nous sur ce mot, pas si…herm-étique qu’il y paraît. Rien à voir donc avec le mot grec qui évoque quelque chose de crypté ou de difficle à comprendre (le mot vient d’une version du dieu Hermès égyptien qui a inventé l’alchimie, avec des formules incompréhensibles aux non-initiés!).
Certains pensent que (H)erm, le « h » étant muet, pourrait venir du grec « érémos », qui veut dire le désert (c’est le même mot qui donnera son nom à celui qui va vivre dans la solitude du désert, l’ermite). Voire…(mais, franchement, avant les grands travaux impériaux pour désenclaver les Landes, la région, c’est plutôt des marais, mais bon). Au crédit de cette étymologie, on trouve confirmation dans plusieurs autres sites du même nom (ce qui est toujours bon signe), comme Herm dans le Tarn, L’Herme en Ariège, Herm en Lozère, et même Grand-Herm dans l’Hérault du côté de Béziers.

L’autre racine possible, mais qui ne s’applique peut-être pas à tous les lieux cités ici, vient du mot gascon « erm », qui signifie un pâturage, et même plus précisément une lande non boisée, ce qui semble effectivement propice aux bergers dont on sait qu’ils étaient nombreux sur ce territoire. Mais de là à dire que les moutons ne laissent que désert derrière eux…

Et enfin, abondance de biens ne nuit pas, de doctes historiens de la région font remarque que le site de Herm se trouvait au quasi-croisement de deux voies (romaines) importantes, l’une vers le nord reliant Dax à Bordeaux, l’autre venant du sud-ouest depuis Bayonne direction Magesq…Du coup, on est allé chercher le latin « heremus », qui évoque un lieu de repos, une halte. Ce qui permet de cumuler deux sens, celui du refuge et du désert, faisant de Herm, « la halte dans le désert »!

Chacun y trouvera son compte en fonction de ses convictions et de son humour, ce dont ne manquement pas les joueuses du club local de rugby à XV féminin, affilié au comité Côte Basque-Landes, lequel s’appelle très sérieusement les…Pachys. Les Pachys d’Herm, c’était là et nulle part ailleurs, on ne pouvait pas s’y…tromper!
(authentique: voyez la photo).


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>