Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

La Primaube (12)

Capt

A une dizaine de kilomètres au sud-sud est de Rodez voici une commune réunie avec Luc (+ historiquement, la paroisse de La Capelle St Martin) : La Primaube, son Pont du Diable, son Abbaye de Bonnecombe…et son nom bizarre. Le mot est occitan, mais se comprend très bien en « français » de Paris, puis que les deux racines sont latines: prime / aube, tout simplement!

1/ Très « normalement », prime signifie bien premier, ou en tête de liste, ou parfois le meilleur. Exemples : la prime enfance, c’est la petite enfance (le « premier âge », je ne parle pas ici de lait maternisé!).Quelqu’un ou quelque chose de prim-itif, c’est que cela (il) vient des…premiers Ages. La primauté (sur quelque chose ou quelqu’un) c’est avoir la priorité, passer en premier, être traité d’abord. La « prima donna », c’est la meilleure cantatrice dans un rôle,  etc…Et un primate, c’est un individu classé dans la case « de premier rang » de la variété zoologique! A la Primaube, il est donc question de quelque chose qui est au tout début de…reste à savoir de quoi. La réponse vient juste derrière:

2/ « -aube » : du latin alba, blanc. Avec un phénomène de vocalisation (de création d’une voyelle) le « l » de alba va devenir « u », comme le l de nouvel peut devenir nouveau, le l de bel peut devenir beau, le l de cheval peut devenir chevau-x, etc…Vous trouverez ce même exemple plusieurs fois dans ces chroniques. Il s’agit d’une histoire « blanche », tout comme l’aube (blanche) des communiants ou des prêtres. Ici, il s’agit évidemment du « moment blanc », à savoir le moment où le jour se lève et éclaire la ligne d’horizon, en un mot, de l’aube, tout simplement, la « vraie ».

On a donc « Prima alba » en occitan, car c’était donc l’endroit où les pèlerins, ou tout simplement des marcheurs, partis à pied tôt le matin de Rodez ou, dit-on, venus de l’abbaye de Bonnecombe, voyaient se lever le soleil (derrière eux) qui éclairait la plaine de Luc…la primaube! (*  Dont les habitants s’appellent les primaubois, ce qui ne signifie pas qu’on leur donne une subvention quand ils stockent des bûches)

A propos, quelques précisions sur l’aube:, juste après laquelle vient…l’aurore (à ne pas confondre), c’est à dire, en latin, le moment en « aure » (en or, si, si, c’est çà!), le moment doré, celui où le soleil se montre vraiment. On passe  donc du « blanc » de l’aube au « jaune-orangé » de l’aurore, de la même couleur que la…sauce aurore (fond de volaille + beurre + purée de tomate, d’où la couleur, histoire de bien aller avec votre avocat).

Et enfin quelques mots de la même racine que l’aube (alba), et de même sens surtout: Comment appelle-t-on quelqu’un qui a la peau blanche (en fait, non-pigmentée)? Un alb-inos. Et la partie blanche d’un oeuf? L’alb-umine. Et celui auquel on ne pense pas souvent: le petit-livre-blanc qui sert à noter des souvenirs…l’alb-um (eh oui, à l’origine, c’est çà) Vous voyez, çà valait la peine de se lever…aux aurores!




N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>