Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Lévignac (47)

Levignac

Pour Léviganc (dit de Guyenne, en Lot & Garonne), ou Lévignac (Haute-Garonne, une vingtaine de kms au nord-ouest de Toulouse), ou Lévignacq (Landes, entre Le Souquet et Lit & Mixte), on serait tenté de rapidement comprendre « Le(s) vignes » + une terminaison « -ac », qui elle, marque sans équivoque une présence romaine dans la région. Lévignac(q)serait donc, littéralement, « le lieu des vignes »? En fait, il s’agit d’un «lieu d’autre chose…»; une parenté linguistique avec des vignes nous aurait donné « Les-vignes », puis « Lavignerie » ou « Lavignère », le pluriel que l’on entend dans « Lé »-vignac étant dû à l’accent sur le e, et non pas à un véritable article pluriel.

De plus, si l’étymologie est la même pour la commune du Lot et Garonne, pour celle de Haute-Garonne ou pour celle des Landes (même avec un suffixe en « -cq » caractéristique de l’écriture locale), dans aucun des trois sites on ne remarque de région particulièrement viticole, que ce soit sur le « rocher » lot-et-garonnais ou dans les (ex-marais des) Landes; si on vendangeait dans les coupes de pins du côté de Lesperon, çà se saurait… Alors?

Alors, il faut que se dire que, historiquement, la région a bien été occupée, puis administrée, par des propriétaires romains, lesquels ont donné leur (sur)nom au(x) lieu(x) qu’ils habitaient. Lévignac peut donc sans aucun doute être traduit comme « le domaine de Lévinius », le « n » latin dans ce nom se retrouvant entre deux « i » étant sans peine transcrit en « gn » de Lévi-gn-ac. (comme dans « miniature » par exemple, que vous ne pouvez pas ne pas prononcer « mignature ». Même phénomène articulatoire avec « résinier » par exemple, lequel n’est pas forcément « résigné », or le son est le même, etc…)

Si l’hypothèse est bonne, nous voilà donc avec un endroit qui prendrait le sens de la racine de Lévinius (ben oui, même ce mot a sa propre étymologie), lequel vient tout droit d’un adjectif (latin, donc) qui est « levis ». Rien à voir avec une marque de jean’s, et encore moins avec une variété de pont; il s’agit d’un mot qui veut dire, au sens premier, léger, aérien, agile. Puis, au sens figuré, inconstant, peu responsable. Et enfin, particulièrement comme surnom à Rome, « allégé..de ses poils », autrement dit glabre, rasé, voire épilé, probablement l’aspect le plus visible pour un surnom, surtout si le Levinius en question évoluait dans un milieu familial ou social de « barbus » (A l’époque, pour un romain, la barbe est symbole de sagesse, cela n’a rien d’un artifice esthétique…A d’autres périodes, cela évoquait immanquablement les barbares -littéralement: les gens…à-barbe!- et donc avait plutôt une connotation négative).

Quoi qu’il en soit pour notre Lévinius lot&garonnais, voilà une explication peut-être un peu…légère, mais, à défaut de trouver des vignes à Lévignac, on se dira que c’est un endroit au poil!




N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>