Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Lige (homme)

Lige (homme)

Petit commentaire rapide, après le sursaut de plusieurs internautes à la lecture d’un article de presse post-renoncement présidentiel de François Hollande et concernant Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur (à cette heure) et ex-porte parole du candidat: il est question en effet de décrire la fidélité de ce dernier sous le qualificatif «d’homme-lige du Président», adjectif très ancien (11è siècle), peu usité, et plutôt…de mauvaise réputation.

Les derniers hommes liges connus désignent en effet le plus souvent des affidés à des gangsters, des hommes de confiance (ou ‘de main’) dont on ne peut pas dire grand’chose de positif. Le plus célèbre homme-lige de la littérature française est un certain Duc de Rochefort, mercenaire tout vêtu de noir et néanmoins mousquetaire à la solde du Cardinal de Richelieu («son homme lige, son âme damnée», dans Les Trois Mousquetaires), le pendant masculin de la perfide Milady de Winter en mission d’espionnage pour perdre la reine Anne d’Autriche.

Or, rien n’est plus injuste que ce dérapage (quasi-définitif) de sens, puisque, comme le stipule la majorité de vos dictionnaires, le mot s’adresse bien à une personne indéfectiblement liée à un supérieur, de nos jours pour des raisons personnelles…Mais, historiquement, le terme qualifiait aussi bien les relations étroites d’amitié et de service entre un vassal et son seigneur (voilà qui est plus noble, tout de même). Si l’on remonte encore plus loin, à l’époque romaine, on comprend mieux la puissance du lien qui unissait le ‘laeticus’ (étymologie du ‘lige’ médiéval français) à son créancier…

Le tout-premier sens concernant très précisément l’acte généreux par lequel un riche propriétaire allouait un territoire (à un esclave émancipé par exemple, parfois à un étranger en passe devenir citoyen), dans une sorte de rapport de fermage ou de métairie. De fait, on comprend bien pourquoi l’heureux bénéficiaire commençait par avoir une dette très concrète, puis une reconnaissance personnelle envers son donateur!

Heureuse coïncidence: à côté de ce terme relativement rare et spécifique (même en latin), il existait dans le vocabulaire courant un adjectif exactement homonyme qui signifiait…heureux, joyeux, et, de façon plus générale, harmonieux ou de bon augure. Voilà qui ne peut pas faire de mal , même dans les relations politiques sans doute; alors qu’au contraire, le patronyme des quelques familles Lige, Liget ou Ligier (comme Guy, pilote et constructeur automobile français pas toujours heureux) se rattache, lui, à deux racines germaniques (leod+gari, contracté en li-gier) qui s’attachent à une tribu belliqueuse armée de lances. Bon, ça peut servir aussi à lancer des traits en coulisse des débats, mais c’est quand même moins honorable, y compris étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>