Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Masseret (Jean-Pierre)

Masseret

Parenthèse politique dans la «série bizarre» (encore que…): l’homme qui fait de la résistance dans les élections régionales est un sénateur de Moselle, par ailleurs président du conseil régional de Lorraine, qui refuse de se démettre malgré les injonctions de son parti. Plusieurs lecteurs se sont posés la question de l’origine de ce nom certes relativement simple mais pas transparent pour autant…

Disons tout de suite que, malgré une vague homophonie, il n’a pas de rapport avec les différents dérivés de ‘Thomas’, lesquels, après la chute du ‘tho-’ initial trop long à dire quand le mot est devenu diiminutif, ont donné par exemple Masson (et pas Thomasson) ou Masset (et non Thomasset). Tout ça pour dire que Jean-Pierre n’a pas de point commun -étymologique- avec Jules (Massenet, compositeur français), ni…André Prosper Victor Eugène Napoléon (Masséna, duc de Rivoli), ni Valérie (Massonneau, épouse Trierweiler) ou encore Guillaume (Massicot, imprimeur coupant).

Ce qui est important ici est la présence de ce ‘r’, qui en fait probablement (on n’est pas tout à fait sûr) un toponyme, le nom d’un endroit que l’on trouve en italien sous la forme ‘massera’ (ou masseria), lui-même variante du latin ‘mansere’ qui veut dire rester, demeurer. C’est cette racine qui donnera, en français médiéval, le terme ‘mansion’ puis…maison (ou mas, en occitan pas que provençal). Du coup, le masseret pourrait être le propriétaire ou l’habitant d’un domaine, souvent agricole. La dimension du ‘mas’, fidèle au latin, est en effet beaucoup plus large qu’une simple maison dans les collines et recouvre, à l’origine, tous les terrains et bâtiments autour d’une construction principale (parfois, une simple étable ou un hangar à matériel).

Contrairement à la résidence actuelle de notre homme politique, la souche des Masseret se trouve dans le Massif Central, de la Haute-Loire à la Corrèze (quel homme politique n’est pas né en Corrèze?), où il a le sens de ‘mas serein’, autrement dit une maison heureuse (bien construite, ou construite au bon endroit). On trouve également la forme Masseran un peu plus au sud sur le littoral méditerranéen, probablement sous l’influence d’un Masserano italien (on y revient).

Pourtant, certains étymologistes pensent que le mot pourrait plutôt venir d’un ancien nom de métier, ou du moins de fonction, qui est le ‘massier’, directement formé sur la…masse, outil de travail d’un maçon ou d’un charpentier, sinon le surnom encore plus ancien d’un guerrier équipé de l’arme en question destinée à fracasser les portes et autres balustrades. Arrêtons là, car je ne voudrais pas donner matière à quelques opposants (de son propre parti) qui en conclurait que notre homme est à la masse…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>