Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Mézard (Jacques)

Mézard

Selon un récent sondage commandé par une radio et un magazine, la plupart des ministres du gouvernement actuel (Philippe II) souffrent d’un manque de notoriété. Sauf deux ou trois ‘médiatiques’ dont l’appréciation est parfois très contrastée mais, au moins, ils sont connus tels Nicolas Hulot et le premier, Edouard Philippe (de justesse); et vous, êtes-vous capable de citer le domaine de compétences de Jacques Mézard, par exemple? Oui, non? Voici quelques éléments pour ne plus l’oublier…

Si déjà vous savez que l’objet de son ministère est ‘la Cohésion des Territoires’, vous avez marqué un (gros) point (1). Si vous situez sa provenance dans le centre de la France, deuxième bon point, car il fut, jusqu’à sa nomination (non-cumul des mandats oblige) sénateur du Cantal, préfecture Aurillac, justement son lieu de naissance (peut-être un indice?). Si enfin vous vous doutez que, d’un point de vue étymologique, il y a un ‘lézard’ dans ce mézard, en raison de la terminaison habituellement péjorative, cette fois vous avez…perdu car, malgré les apparences, Mézard ne vient pas de Méze ou Mèze, un (obscur) nom de lieu originaire de l’Hérault probablement adapté (déformé) d’après un autre mot non identifié (mède, mège?).

En tous cas, pas de rapport non plus avec un éventuel Mézy, qui, bien que de souche voisine dans la zone occitane, évoque lui un ‘mégi’ au sens de médecin, l’hypothèse étant: ‘mézy’ pourrait avoir donné une version méridionale en ‘mézard’ (un mauvais médecin!?), le problème étant qu’on ne trouve pas suffisamment d’exemples pour le confirmer (il n’y a pas eu qu’un ou deux ‘médecins’ au sud de la Loire…).

Plus intéressante est la piste -historiquement plus fréquente- d’un (St) Mézard, un nom de lieu qui aurait commencé à faire souche dans le Gers (canton de Lectoure), rapidement repris par plusieurs hameaux gascons puis auvergnats en raison d’une proximité de prononciation avec (St)…Médard, cette fois largement diffusé dans nos régions grâce à (ou à cause de, c’est vous qui voyez) un futur canonisé connu sous le nom de Médard (ou Méard) de Noyon, l’un des invités au baptême de Clovis (donc au tournant du 6ème siècle).

Du coup, outre une étymologie germanique assez flatteuse (Mézard et Médard seraient alors issus de la forme ‘madahard’ construite sur le saxon ‘maedh’ qui signifie la révérence, le respect + ‘hard’ qui vient ajouter une notion de profondeur (dans le respect), il faut savoir que le premier miracle accompli par le saint (jeune) homme eut lieu quand son père, ayant dû affronter la pluie avec son fils pour récupérer un cheval ‘malencontreusement’ donné à un pauvre, constata que son rejeton avait traversé l’orage tout en restant totalement au sec…Ca peut toujours servir à un ministre pour passer entre les gouttes en cas de tempête gouvernementale, non? Au moins étymologiquement!

(1) Approximativement le périmètre d’activité des ex-ministères de la Ruralité, et/ou de la Ville, et/ou du Logement et/ou de l’Aménagement du Territoire…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>