Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Mme Derrière

Série bizarre Derrière

Voilà un nom de famille (authentique) d’autant plus difficile à porter que la dame aura les hanches larges, car, comme pour les Nibard ou les Robert, on ne peut s’empêcher de vérifier immédiatement l’affirmation: essayez, vous en resterez…sur le cul (pire encore si c’est un monsieur)! Or, le mot n’a rien à vraiment voir avec le postérieur (auquel vous pensez, j’en suis sûr), sauf d’un point de vue strictement étymologique, c’est à dire “ce qui est derrière, ou à l’arrière de quelque chose”, à considérer d’un point de vue chronologique ou…géographique, et c’est bien le cas ici.

Car postérieur, mesdames et messieurs, c’est non seulement à l’arrière de l’anatomie, mais d’abord le contraire d’antérieur, donc de ce qui est ‘avant’ (dans le temps) ou ‘devant’ (dans l’espace)! Par conséquent, postérieur se trouve ‘après’ ou ‘derrière’ (vous suivez?), et nous voilà désormais en plein sur le terrain des opérations. Il faut alors se souvenir que, pour nos ancêtres, les “Devant” (ou les Davant, qu’il faut comprendre comme d’Avant) représentent les gens du village qui habitent la “maison du devant”, c’est à dire celle qui est située vers…l’avant, pour ne pas dire tournée vers le Levant; il s’agissait donc d’un bâtiment orienté vers l’est, ou situé à l’est!

Logiquement et inversement, on comprendra qu’à l’opposé du “devant”, il y a le “derrière”, et donc, forcément, la maison située à…l’arrière du village, autrement dit au couchant, donc, à l’ouest! Même étymologie pour les familles (gasconnes) nommées Darrer ou Darrère, dont le “i” a malicieusement disparu dans certains parlers locaux.Voilà donc qui éclaire Mme Derrière d’une lune beaucoup plus favorable, ce qui vous aura sans doute donné envie d’en savoir davantage car, c’est bien connu, “le désir s’accroit quand l’effet se recule” (Corneille, ‘Polyeucte’, Acte 1).

Terminons-en avec le nom Derrier, ou parfois Derier, particulièrement présent en Bourgogne, et qui, lui, est en fait une déformation de “dernier”: le Derrier en question était, bien souvent, le surnom du…dernier enfant de la famille. Qu’on le veuille ou non, le pauvre se retrouvait quand même souvent loin derrière!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>