Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

moderne?

moderne

Malgré les apparences, le mot du jour est un terme dépassé et du passé: l’idée m’en est venue en voyant, lors d’un reportage d’actualité, le lieu du procès où vient de s’ouvrir le procès du «Costa Concordia», à Grosseto, Italie. La cour s’est transportée dans le «Téatro Moderno» de cette ville de Toscane, et rien que la façade dit tout: ‘moderne’ est bien un mot ringard, tout comme le sont devenus les commerces français du style «Coiffure 2000» ou «Garage 2000», qui semblent avoir déjà vieilli d’un siècle (Dieu merci, on n’a pas encore de ‘Centre Commercial 3000′!).

Moderne n’a d’ailleurs jamais signifié ‘à la…mode’, mais modéré, avec de la modération, bref de la mesure. C’est vraiment le sens premier que l’on trouve chez les romains, où le ‘modus’ (vivendi ou pas), définit une référence, une base de calcul ou de comportement. Celui qui suit ce modus est donc forcément…modeste, et il devient alors un…modèle, c’est à dire un schéma ou une forme de départ, que l’on va ensuite…modeler. Pour ce faire, on va créer un autre mot: pour être sûr de bien suivre et respecter ce modèle, on va fabriquer un…moule, mot qui n’est autre que la contraction linguistique de ‘modèle’! (vous suivez?).

Plus tard, après moule et modèle, viendra s’ajouter un troisième terme issu du vocabulaire technique, mais strictement identique aux deux autres: une référence ou une forme-type, pour un appartement-témoin aussi bien que pour un programme d’études, on va l’appeler un…module; et, quand il s’agira d’une section rythmique sonore ou vibratoire, on parlera de modulation. Tout cela vient directement de cet adjectif ‘moderne’. Il y aura même pire: dès le 17è siècle, on donnera comme sobriquet à une jeune femme qui essaye (maladroitement) de suivre la mode, le qualificatif de…modiste, alors que deux siècles plus tard on lui tirera souvent son chapeau. Allez comprendre…

En fait, l’évolution du mot a été la suivante: on a longtemps conservé le sens originel de ‘modéré’ en vieux-français, pour définir un style, entre autre architectural; le ‘moderne’, au contraire du gothique ou du baroque, était plus mesuré, plus limité, moins exubérant, donc plus ‘actuel’, sous-entendu épuré…Bon, quand on voit les volutes de l’Art Nouveau, on peut se poser des questions, que l’on rédigera d’ailleurs sur le…mode interrogatif (ou affirmatif, infinitif ou définitif, à votre guise), histoire de ne pas y perdre complètement son latin. Enfin, grosso…modo!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>