Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

panel

panel

Avec le second tour des élections régionales, c’en est fini – au moins pour quelque temps – avec la pratique des ‘panels’, ces groupes choisis au hasard (ou pas) pour des opérations de sondages et autres enquêtes marketing…

Faut-il mettre un ‘s’ à panels? Peut-être pas, puisqu’il s’agit d’un mot anglais, mais emprunté, comme souvent à l’ancien-français, parmi les nombreux termes que nous avons abandonnés aux saxons sans savoir qu’ils nous les réexpédieraient sur la langue quelques siècles plus tard. En clair, ‘panel’ est une forme du 14ème siècle, sorte de diminutif de…panneau, l’un et l’autre étant une nouvelle illustration du phénomène de vocalisation habituel: tout comme cheval donne chevaux, canal canaux, etc, panel (ou panal d’ailleurs!) donne panneau (ou pannau, panau), en restant toujours sur le son prononcé.

Et si panneau s’est ‘raccourci’ en panel, on peut aller jusqu’au bout (du panneau) avec…pan, autrement dit un morceau de tissu, comme un pan de rideau ou de robe, le terme panneau étant resté dans le vocabulaire professionnel des couturiers. Quant au pan, il tombe si bien qu’il a rapidement évoqué une forme rigide, que l’on a même attribué à un mur ou tout autre surface plane ou lisse (la neige, la montagne)

En fait, l’idée originelle du pan était encore plus précise: il s’agissait d’un morceau d’étoffe plus ou moins grossièrement découpé pour en faire spécifiquement une couverture de selle, puis, par analogie, tout métrage de tissu pouvant servir à isoler ou habiller quelque chose ou quelqu’un.

Quand nos meilleurs ennemis britanniques s’en sont retournés (entre deux batailles) dans leurs comtés, ils ont ramené avec eux cette idée de support droit et tombant, définition idéale d’un panneau…d’affichage (pas encore électoral), donc un tableau où pouvait être inscrite une liste (pas encore électorale), autrement dit une suite de noms sélectionnés, d’où le boomerang linguistique de retour avec le sens d’un groupe désigné pour répondre à une enquête, un pan(n)el de consommateurs ou d’électeurs pas toujours bien assis sur leur ‘panneau’.

Du coup, nombreux sont les patronymes français dont on peut faire la liste, sous les orthographes Panel, mais aussi Pannel ou Penel, appellation picarde d’un chiffonnier qui a donc gardé le tout premier sens de la racine, tout comme le péjoratif Penasse (en Ardenne et Wallonie), surnom de celui qui va en haillons ou en guenilles. Sous la même couverture, il y a certains Penaud ou Peneau poitevins (mais pas exclusivement, il peut également s’agir d’un mot de patois désignant des pâturages).

Quelques autres voisins des Panel n’ont pourtant aucune couture commune avec ces Penaud; dont l’adjectif français qui signifie aujourd’hui -à tort, et très mollement- honteux, pas fier, alors qu’il vient de la ‘peine’, dont la définition latine était ‘souffrance du martyre’, autrement dit une lourde peine sans rémission possible.

Rien à voir non plus avec le pêne (de la serrure de porte), dont l’accent circonflexe cache un ancien ‘s’, pour un ‘pesne’ déformé d’après ‘pesle’, issu du mot grec ‘pessalos’ (ouf, on arrive) qui désignait une cheville de bois, puis de métal, pour caler (dans) le verrou…Certains étymologistes (et chargés de communication) y voient également l’origine des ‘penne’ italiens, ces pâtes alimentaires qui ont la forme d’un tuyau imitant la pièce en question.

Survolons rapidement la penne (penna, l’aile en latin), très utile à l’empennage des avions (qui finalement concerne plutôt non pas l’aile mais la queue, mais bon…), pour jeter un coup d’oeil sur les pènes, essentiellement dans les Pyrénées, qui désignent un sommet ou un pic rocheux, l’extrémité supérieure d’un montagne dont l’idée, une fois mise à l’horizontale, pourrait bien devenir synonyme de ‘le pen’ en breton, autrement dit le bout des terres, le cap ou l’extrémité d’un territoire. En dehors de toute connotation politique, évidemment; ne tombez pas dans le panneau!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>