Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Péchier (Frédéric)

Péchier

« L’anesthésiste de Besançon » restera peut-être dans les archives des médias comme l’avait été « l’empoisonneuse de Loudun » (Marie Besnard), elle-même objet d’un procès retentissant faisant intervenir rumeurs, condamnation et acquittement. Y-aura-t-il un « bon docteur Péchier (1)», à l’image de « la bonne dame de Loudun » (comme quoi, les réflexes des journalistes…)?

On a sans doute échappé à quelques Unes stigmatisant les « péchés » à répétition du praticien hospitalier suspect. La justice dira s’il sont éventuellement véniels ou mortels, sauf qu’il n’y a rien au bout de cet hameçon étymologique puisqu’il faut aller…pêcher (2) du côté des poissons pour connaitre le fond de l’histoire, un fond pas si profond d’ailleurs puisqu’il concerne une mare, pour ne pas dire une flaque.

S’il ne fait aucun doute que l’affaire Péchier pèche par certains côtés, notre homme est peut-être un gros poisson frayant dans des eaux troubles. Son patronyme n’a donc rien à voir avec le ‘peccatum’ latin qui donnera le péché (originel et suivants si affinités) mais avec le verbe ‘pescare’ qui concerne la pêche; en ancien-français, un ‘peschier’ -ancienne orthographe- désigne un trou d’eau dans lequel les pêcheurs (essentiellement dans la région de la Marne) viennent taquiner le goujon.

Le terme va essaimer dans différentes régions (le Doubs n’est pas si loin, mais ça n’est qu’un faible indice), avec quelques variantes dont un Péchey qui fait souche dans l’Est, un Pescheux ou Pécheux plus à l’Ouest du côté de l’Eure et de la Mayenne, ou encore un…Pêcheur (après transformation du ’s’ en accent circonflexe) en Alsace, là où son cousin en version allemande ‘Fischer’ rencontrera un grand succès grâce à une bière qu’il déguste en short vert à califourchon sur un tonneau (3).

Attention, ne confondez pas les Péchier avec quelques Péchin voisins, qui ne viennent pas d’une évolution de ‘peschin’ mais d’une contraction du mot…espagnol ‘pequeno’, c’est-à-dire le surnom de quelqu’un de petit (en breton Le Bihan, pour mémoire). Par contre, le diminutif de ces Péchin a laissé des traces, surtout dans l’atmosphère puisqu’il s’agit des très industriels Péchiney!

Ne pas mélanger non plus la pêche de poissons et la pêche de pêcher, car, malgré une identité parfaite, le fruit vient lui de l’adjectif latin ’persica’ autrement dit (sous-entendu la ‘pomme de’) Perse, région supposée de sa provenance…Cela étant, un pêcheur pèche-t-il vraiment en mangeant une pêche pour se donner la pêche tout en pêchant?

Pour en finir avec nos pêcheurs de piscine, je vous ai parlé de mare au début mais il y a une forme de ‘peschier’ naturel plus maîtrisée par les hommes qui ont parfois construit des réservoirs d’eau destinés à la reproduction des poissons, ce que l’on appelle aussi un vivier…Reste à souhaiter que c’est n’est pas dans celui des malades qu’est allé pêcher notre anesthésiste; y compris étymologiquement. 

(1) Expression ‘popularisée’ par (ou pour?) le docteur Marcel Petiot, à la sortie de la IIème Guerre mondiale.

(2) Comme quoi, l’importance de l’accent change tout; c’est même fait pour ça…

(3) Quel rapport avec le nom de la marque? Aucun. C’était juste (et déjà) le nom de Jean, le Strasbourgeois propriétaire de la brasserie, lui-même sans doute descendant d’un pêcheur!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>