Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Aulas (Jean-Michel)

Il est très mécontent, le patron de l’Olympique Lyonnais qui a décidé d’attaquer la Ligue de Football Professionnel pour cause de saison écourtée par un virus qui en veut sûrement non seulement aux revenus des clubs mais aussi à la dignité des équipes en bouleversant le classement de plusieurs championnats. L’homme a donc décidé de sonner l’alerte, y compris peut-être étymologiquement!

Les Aulas sont originaires d’une souche linguistique fréquemment présente dans la région Auvergne-Rhone-Alpes; ça tombe bien, Jean-Michel est né à L’Arbresle (69210, arrondissement de Villefranche-sur-Saône), foyer de nombreuses célébrités puisque cette métropole (6500 habitants environ) a été la résidence de quelques footballeurs (what else?) dont le désormais québécois Rudy Camacho, de l’ex-champion du Monde Corentin Tolisso du Bayern de Munich, de l’homme politique Secrétaire d’Etat au numérique Cédric O (1), ou encore de la chanteuse de RnB Charlotte Gonin plus connue comme partenaire musicale de Slimane sous le nom de Vitaa…Excusez du peu!

Bref, chez les Aulas (2) on connait la musique, ou tout au moins comment faire du bruit; car on pense que le mot a été importé dans la Gaule Transalpine (3) par un haut-gradé militaire ou un préfet romain du nom d’Aulus, le bonhomme ayant laissé des traces dans la région -dont son (sur)nom mais plus si affinités- pour en faire un toponyme adopté plus tard par des gens originaires de cet endroit.

La question est donc de trouver les raisons pour lesquelles on aura baptisé des ‘Aulus’ en latin; l’hypothèse la plus probable fait un lien avec un instrument de musique, le plus souvent qualifié de flûte (pas traversière, plutôt le genre pipeau). Le mot a été lui-même littéralement emprunté, comme souvent par les Romains, au vocabulaire grec, mais, contrairement au contexte toujours très bucolique des amateurs de jupettes plissées, il a pu faire bien d’autres bruits.

Car le sens a pu qualifier, plus généralement, plusieurs instruments à vent: fini le petit souffle dans le roseau à trous, la…’aula’ a pu qualifier aussi bien une corne de brume dans le brouillard de la mer qu’une sorte d’olifant guerrier pour sonner la retraite. Certains y voient même le nom donné à certaines époques à toute forme de trompe comme celle utilisée dans les défilés des ‘triomphes’, à l’occasion cette fois de victoires.

Par métonymie (transfert de l’objet vers son utilisateur), un ‘aulas’ pouvait donc être un flûtiste, un sonneur ou un claironneur selon le contexte. Ne reste donc plus qu’à savoir dans quelle trompette doit souffler Aulas pour assurer sa renommée.

(1) Pour les curieux, tapez son nom dans le champ de recherche

(2) Ou Aulaz en Savoie

(3) Pour les Romains, ce qui était au-delà des Alpes (et sous leur occupation) c’est-à-dire tout l’arc méditerranéen ‘français’, en remontant jusqu’à la région lyonnaise.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.