Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Bardet / Barguil (Warren)

Barguil

En quelques heures, deux jeunes (je n’ai pas dit nouveaux) cyclistes français se sont fait remarquer lors de ce Tour de France 2017: Bardet (Romain) et Barguil (Warren); l’un pour une victoire d’étape en montagne, l’autre pour avoir frôlé le même exploit la veille à quelques millimètres près tout en endossant le maillot du meilleur grimpeur. Le Loirais (Bardet) s’étant déjà fait remarquer lors de la Grande Boucle 2015, vous lirez facilement son origine linguistique ainsi que celle de Brigitte (Bardot!) en recherchant sa rubrique. Quant au breton Warren…

…oui, il est né dans le Morbihan, et porte un patronyme de forme bien adaptée à sa région mais de source typiquement française (ce n’est pas du breton, ni du celte), puisque ce ‘barguil’ est issu d’un mot d’ancien-français attesté au 13ème siècle, construit sur la racine ‘berge’ puis ‘barge’. Laquelle désigne, comme dans le vocabulaire actuel, une forme de bateau, en général plat et destiné à des transports de marchandises, oui une barge, empruntée auparavant au latin ‘barga’ qui l’avait lui-même piquée au grec ‘baris’ qui concernait la…barque (bargue, barge) typique utilisée par les Egyptiens!

Voilà donc un mot qui vient de loin (heureusement, il flotte), et le son de cette ‘bargue’ a très probablement transité à la fin de l’Empire romain jusqu’en Armorique, où il s’est rapidement trouvé une familiarité avec le répertoire d’importation…germanique, tout l’Ouest de la France ayant bénéficié à cette époque d’un apprentissage accéléré de la langue pratiquée par quelques touristes moustachus venus du nord de l’Europe. Curieusement (coïncidence de choix familial ou hasard?), son prénom devient de fait très cohérent, puisque le ‘warren’, que l’on croit souvent de provenance américaine à cause de quelques célébrités médiatiques, est de provenance saxonne ‘pure’ (*).

Ce qui va devenir un prénom mais aussi un nom vient de deux racines qui ne laissent aucun doute sur leur époque et leur sens: ‘wara’ (la protection) + ‘hari’ (l’armée) ont formé un ancien ‘warinhari’ qui devait faire allusion aux qualités défensives d’une tribu nordique. Le mot va se contracter et se simplifier en Warren, Warin (autre patronyme) mais aussi Werner, en v.o; quant au français, il va très régulièrement gutturaliser le tout pour donner les formes Guérin ou Garnier.

Finalement, si l’on considère que le barguil a pu un jour concerner une personne jusqu’à devenir son surnom puis son nom, c’est probablement celle ou celui qui était en rapport avec une (ou des) barque(s), donc un batelier. Et quelqu’un qui saurait mener sa barque tout en protégeant son ‘armée’ de co-équipiers pendant la course, ce ne serait pas si mal comme destin, non? Au moins étymologiquement!

(*) Même l’acteur Warren Beatty est de récente (5 générations) ascendance écossaise (donc saxonne-anglo), via un passage au Canada (en Nouvelle…Ecosse)!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>