Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Beckham (David)

Beckham

Pas grand’chose d’étonnant, avec les Beckham, en tous cas étymologiquement parlant, parce que, sur tous les plans, on a à peu près tout dit (enfin, écrit) sur l’arrivée ‘miraculeuse’ à Paris du joueur-mannequin-modèle- anglais, et sur son engagement ‘gratuit’ dans l’équipe de foot locale sur amicale recommandation de ses supporters(1) qataris. Il n’empêche, le David n’a pas qu’une gueule; il a aussi un nom, et, après tout, pourquoi ne pas aller y regarder de plus près. Pour facile que soit l’analyse, l’idée réserve quand même bien des surprises…

Beckham est un terme on ne peut plus britannique, constitué de deux racines qui forment un toponyme, le nom du lieu où devait habiter son ancêtre, à savoir la pleine campagne. Même si le blondinet est né dans un quartier Est de Londres, d’une rencontre entre une coiffeuse et un installateur de cuisine, le coeur (sportif) de la famille penche quand même du côté de Manchester. Entre les deux villes se trouvent quelques vallées verdoyantes, et au milieu coule une rivière: c’est exactement le sens de Beckham, formé des syllabes beck + ham (l’eussiez-vous cru?). La seconde, déjà présente il y a quelques siècles sous l’orthographe shakespearienne ‘haym’, est un héritage germanique des premiers siècles après JC, et se retrouve dans plusieurs langues sous la forme ‘hem’, ‘ham’, ou…’home’, et signifie donc la maison, la demeure (le français, et d’autres langues dites romanes, choisiront, elles, la racine latine ‘mansion’, qui donnera par exemple la maison, ou le mas (version courte).

Nous reste donc le ‘beck’ de la première partie, qui n’a rien à voir avec la gueule d’un oiseau mais avec un autre mot germano-saxon-anglais, qui évoque un ruisseau, et plus fréquemment d’ailleurs un ruisseau de montagne. Il se peut que ce soit une allusion à la rivière Irwell, et à la chaine des Pennines (si, il y a un massif montagneux à l’Est du Cheshire)…Le tout-premier Beckham était donc un Larrieu ou un Darricau, comme on dirait en Pyrénées (au pire, un Delarivière en français ‘parisien’).

On trouve quelques hypothèses pour faire des Beckham (anglais, donc) l’équivalent des Becker (allemands), qui sont eux clairement des boulangers. La raison de cette erreur est probablement l’équivoque possible avec le verbe anglais ‘to bake’ (phonétiquement identique), qui signifie cuire, et plus spécialement cuire le pain, d’où les ‘bakeries’ londoniennes. En fait, cela nous donne en anglais non pas Becker (et éventuellement Beckham) mais Baker, comme Joséphine, la fille qui aimait montrer ses miches (en scène). Beckham ne désigne donc pas la ‘maison du boulanger’, mais bien celle qui était au bord du torrent de montagne.

On peut sans peine continuer à jouer un peu avec le sens des mots en toute mauvaise foi, en faisant remarquer que, dans la langue de David, «to beck» signifie également ‘être aux ordres’, ou ‘à disposition de quelqu’un’; le sens ne peut en aucune façon s’accorder sérieusement à l’idée d’un ruisseau, mais peut renvoyer à la présence dans son entourage d’une fille épicée (spice girl) dont le surnom, (the) ‘Posh’, signifie en anglais ‘la bourgeoise’, ‘la fille très comme il faut’. A voir…

Signalons enfin pour terminer qu’il existe également un homonyme au ‘ham’ de la maison. Il s’agit d’un verbe qui décrit, au théâtre, un acteur cabotin qui en fait des tonnes pour se faire remarquer. Et, en sport, cela veut dire…’celui qui joue comme un pied’. Ce David est décidément un Goliath!

(1): en français, ‘souteneurs’.

Ps: quelques lecteurs bretons (personne n’est parfait) se demanderont peut-être s’il y a un rapport avec leur ‘Bécam’ local. Hormis la pression de jouer en équipe en portant un tel patronyme, il n’y a malheureusement aucun lien. Les Bécam finistériens ont tout bonnement hérité du surnom (cruellement ironique) d’ancêtres qui avaient…la bouche tordue (beg+kamm). Donc plutôt ‘bec-de-lièvre’ que Beckham! Aïe…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>