Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Benalla (Alexandre)

Benalla

Il y a des mots comme ça, dont vous ne soupçonniez pas la moindre existence deux jours avant, et que vous ne pouvez plus éviter d’entendre ou de voir en quelques heures sauf à partir au fin fond de la Russie pour trois semaines, et encore…Ce sont souvent des noms de lieux (la sous-sous-sous-préfecture du dernier département où vient de se jouer la dernière agression pédophile), ou le nom du sous-sous-sous-secrétaire d’état d’un ministère que vous découvrez, en garde à vue pour utilisation intensive de la voiture de fonction…

L’homme du jour (qui promet d’être le plus long pour beaucoup de fonctionnaires) s’appelle donc Benalla, et croyez-moi, on en sait aussi peu sur la provenance exacte de son état-civil que sur la légitimité présumée de ses activités. Tout au plus peut-on confirmer une origine ‘méditerranéenne’, des deux voire des trois côtés d’une mer qui a vu naitre et se développer sur ses rives aussi bien des racines moyen-orientales que proprement maghrébines (1).

Plutôt répandu en Tunisie, donc en territoire musulman, il serait trop tentant de faire de Benalla une ‘agglutination’ (un collage) de…Ben Alla(h), phénomène pas beaucoup plus concevable que de baptiser directement Dieu un nouveau-né chrétien. Sans compter que le nôtre n’a jamais été au service de ‘dieu’ Mitterrand mais à celui de Jupiter-Macron, bien qu’admis dans les cercles divins de l’Elysée (2). Et même s’il existe aussi des Ben Ali (un autre nom de prophète possible), on ne peut guère retenir, dans un sens ordinaire, qu’un sens symbolique de vertu, de dévouement et de probité extrêmes.

Une autre acceptation, pas moins exigeante à endosser, pourrait être une connotation de hauteur (alla/halla, dans certains dialectes), à prendre peut-être dans un sens concret (celui qui vient d’une maison ou d’une terre élevée) mais surtout au sens figuré de hauteur de vues et de réflexion, d’où un certain sens moral, pour ne pas dire un sens moral certain. No comment.

Dans tous les cas, la première partie ‘ben’ ne témoigne pas seulement d’une filiation comme on le trouve toujours (le fils de…), certes à raison; mais il se peut aussi que le terme serve simplement à désigner, à annoncer l’identité de la personne qualifiée par le mot qui suit, comme dans Ben Achour (un type aimable), et donc Ben Ali ou Ben Alla, pour évoquer quelqu’un de…’supérieur’, sentiment qui ne semble pas manquer à l’(ex) Alexandre-le-Grand de la Présidence.

L’affaire était d’ailleurs plutôt mal partie -d’un strict point de vue linguistique bien sûr- avec le caractère pour le moins belliqueux de ce prénom d’inspiration très virile, comme tous les mots avec la partie ‘andre’, d’après le ‘andros’ grec (3), précédée par le verbe (‘alexein’) qui signifie résister, sauf qu’en l’occurrence il n’est pas question de résistance passive mais plutôt d’un engagement très offensif (4), faisant ainsi d’Alex-andre ‘l’homme fort qui cogne’, aussi bien à l’époque ancienne que dans le contexte actuel, semble-t-il. Et pas qu’étymologiquement!

NB: Alexandre est en fait un prénom d’usage; il s’appelle en réalité Maroine (Marouane, au Maroc)

(1) ‘maghrib/maghreb’ signifie ‘le couchant’, soit la partie occidentale du monde arabe, par rapport à la Perse ancienne et au Golfe actuel.

(2) Dans la mythologie grecque, les ‘champs-élysée(n)s’ équivalent à la partie -heureuse- des…Enfers réservée au séjour des vertueux (!), d’où le nom et de l’Avenue et du Palais (si, si)…

(3) A commencer, évidemment, par tous les André!

(4) Un peu l’équivalent du français ’bouter’, cher à Jeanne d’Arc sur les Anglais. Voir sa chronique en archives.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

3 commentaires au sujet de Benalla (Alexandre)

  1. Grâce à Benalla, ce fils de… (on dit pas) j’ai découvert votre site que je trouve excellent : savant dosage d’érudition et d’humour.
    Mais je suis resté sur ma faim à propos de Marseille dont l’étymologie est assez obscure, alors que votre renvoi mène à tout sauf à ma belle ville.
    Bien amicalement,
    Ebolo

  2. Comment faites vous ?
    Pour tomber « pile poil » à ce momen là ?
    Grâce à l’éthymologie, sans aucun doute. N’est il pas ?
    Alors, en ce qui me concerne, mon sens de l’éthymologie vient de la cogitation qui s’établissait dans la cuisine, lorsqu’avec ma mère, tout en préparant le repas, nous réfléchissions au sens des choses. Invariablement, lorsque je ne comprenais pas la signification d’un nom, un terme, elle me disait, « cherches ce que le mot veut dire, à savoir : décortique-le.
    Ça n’est que lorsque j’avouais ne pas encore bien comprendre, qu’invariablement, j’étais invitée, sans appel, à chercher dans le dictionnaire ;
    Mais, au préalable : lavage et séchage de mains.
    Et alors, s’ouvrait à moi un petit bonheur.
    Une plongée dans un univers visible (lecture) et invisible (senteurs, subliminalité de quelques icônes, images, qui ne sont pas toujours placées en regard du mot expliqué et senteurs de toutes sortes : la propre odeur du papier, ainsi que les fines pétales de fleurs, mises sous presse entre des feuilles de papier de toilette, extra fines.
    À l’époque, je pense que ce type de papier pouvait se trouver dans un livre (sauf missel, Bible et autres livres de lectio) parce l’on ne disait pas encore « le «pq ».
    Et pour cela, ma mère ne m’a jamais rappelée pour terminer l’épluchage de légumes.
    Elle avait encore atteint le but :
    J’étais en plein voyage d’études.
    Parce que ça n’était pas l’immédiateté « Google » d’un simple clic.
    Et tant mieux !

    Bien cordialement

    M. Ch. Stra

  3. Quelle belle façon de raconter les choses! Merci de cette contribution poétique. Faites-moi juste le plaisir de jeter un coup d’oeil sur l’étymologie de…éthymologie, sur la page d’accueil du site:

    http://www.etymo-logique.com/presentation-etymologie/

    A votre santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>