Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Benzema (Karim)

Benzema

C’est donc acquis: l’attaquant français du club espagnol a été mis en examen pour présomption de ‘complicité de tentative de chantage’, ce qui le laisse quand même loin d’une accusation directe dans l’affaire du chantage à la ‘sextape’ Valbuena…Bon, admettons qu’une situation où un type qui se filme pendant ses ébats et qui ‘partage’ ensuite le document soit suffisamment naïf, et qu’un autre reste débiteur de fréquentations peu recommandables, puisse concerner la sphère publique: manque de chance, l’étymologie vient confirmer toute cette histoire; et largement encore!

Car une fois de plus, tout en rappelant que le sens réel du patronyme que nous portons n’a qu’un lointain (si ce n’est aucun) rapport avec les raisons plus ou moins logiques qui ont valu à notre ancêtre son surnom, on ne peut pas faire mieux (ou pire, c’est selon) que la racine de Benzema, soit dit sans aucune arrière-pensée, mais vous allez voir comme tout cela tombe à pic.

Pas de surprise avec la provenance géographique familiale (dont s’enorgueillit le clan du joueur), il s’agit évidemment d’un mot de souche arabe de la zone algérienne, plus spécifiquement kabyle, caractère très particulier revendiqué comme une ‘nation (ethnie) à part’ par beaucoup de ses natifs. Dans la langue concernée, on a affaire à une sorte de nom commun, qualificatif d’un aïeul, le ‘benzema’, prononciation puis orthographe vraisemblablement adaptées au parler français au moment de l’immigration, d’après la forme ‘benzama’ ou mieux ‘benzima’.

Pour l’arabe comme parfois pour l’anglais ou d’autres langues, difficlle de traduire au pied de la lettre ce ‘benzima’ par un seul mot; le sens premier représente assez bien l’expression française ‘une accusation sans fondement’, ou ‘une accusation gratuite’. L’idée est en effet celle d’une situation où quelqu’un pose une affirmation fantaisiste ou erronnée, de façon souvent ironique ou sarcastique; dans certains cas, on peut retrouver le procédé dans la litote ou l’antiphrase en français.

Attention, il n’est pas question à proprement parler de mensonge, mais plutôt de prétention, d’usurpation d’une fonction ou d’un titre, ou d’un…faux témoignage (toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence!). En foi de quoi, un benzima/Benzema qualifierait donc un homme (ben, ici pas forcément ‘fils de’ comme c’est généralement le cas) qui se prévaudrait de certaines connaissances ou informations, en l’occurrence croustillantes.

Je dois signaler que quelques nationaux (non kabyles) m’ont affirmé comprendre différemment le son en fonction de leur région d’origine, toujours plus ou moins déformé au moment du passage dans notre langue: soit ben-zelma, du coup littéralement ‘le fils de la -sa?- mère’, d’une logique implacable mais pas très signifiant car trop évident; soit ben-(a)zelmad(h), celui qui vient de la gauche, sans qu’on sache vraiment à quoi fait référence la direction, en tout cas pas au sens figuré.

Impossible de terminer sans dire un mot sur le prénom de notre homme, l’un des 99 qualificatifs donnés à Dieu (et également au prophète Mohammed), autre adjectif substantivé en surnom, qui signifie ‘généreux’. C’est sûr qu’avec des rumeurs de chantage et extorsion de fonds, cela ne va pas arranger les affaires du joueur. Au moins étymologiquement…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>