Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Bowie (David)

Bowie titre

Prologue: période bénie pour les chaines d’information en continu, qui n’ont qu’à se pencher sur les dépêches AFP pour trouver matière à tourner en boucle et enchainer sur la prochaine ‘nécro’. Si on vous gave du même nom sur toutes les fréquences, bien peu vous ont donné son origine; or, là aussi, il n’y a qu’à se pencher pour comprendre!

Le problème, quand on est britannique et qu’on s’appelle David Robert Jones (son véritable état-civil), c’est qu’on risque l’homonymie à tous les coins de registres; en effet, Jones est un diminutif de John, l’équivalent de notre très commun Jean. Et s’appeler Jean quand on se lance dans la musique pop, mais surtout qu’on a un concurrent déjà célèbre (Davy -en plus!- Jones, le chanteur du groupe les Monkees), mieux vaut changer de nom. De quoi se battre au couteau, littéralement.

Dans l’ambiance grunge des quartiers pauvres du Southern London, notre futur Ziggy -pas barraqué pour deux pence- emprunte le patronyme d’une figure mythique de la Conquête de l’Ouest américain, un certain James Bowie, lequel avait gagné sa notoriété lors de combats au couteau; et pas un petit multifonctions suisse s’il vous plait, mais un quasi-hachoir de boucher (25 cm à la garde), avec une large lame courbée montée sur un manche en bois, héritée semble-t-il de la tradition méditerranéenne (sud de l’Espagne, Sicile), un style de couteau(x) utilisé à la chasse avant de fréquenter les maquis de la Vendetta.

Le ‘bowie-knife’ (couteau) ne tient donc pas son nom, comme on pourrait le croire, à cause de la courbure de la lame (*) mais grâce à son utilisateur, qui ne l’a probablement pas inventé mais simplement rendu célèbre; les historiens ne sont d’ailleurs pas tous d’accord sur quel membre de la famille en a le plus fait en la matière; bref, la question n’est pas tranchée…Pourtant, l’idée de lame incurvée, caractéristique de l’outil en question, tomberait assez bien puisque le mot anglais ‘bow’ s’applique aussi bien à un bois courbé (un arc) qu’à une architecture qui avance sa forme ronde sur la façade d’une maison (la fenêtre bow-window).

Coïncidence étymologique: si le type du couteau ne vient pas -directement- du verbe, c’est qu’il est passé par le patronyme de la famille Bowie, laquelle tient son nom d’une variante de Bowman ou Bower(s). Et que signifient ces mots (bow-man, bow-er)? Littéralement ‘l’homme-qui se penche en avant’ ou ‘celui-qui travaille penché’, surnom ancestral des…cultivateurs, obligés de se courber pour planter ou arracher! L’histoire ne dit pas si ces opérations se faisaient au couteau, mais voilà en tous cas une sorte de jeu de mots inattendu et assez beau. Comme l’a dit le musicien d’origine russe amoureux de la langue française Lucien Ginsburg (dit Serge Gainsbourg), beau oui comme Bowie.

(*) to bow, en anglais, signifie entre autres (se) courber.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>