Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Castro (Raùl)

Castro

C’est l’image du Siècle (pour l’instant, encore 85 ans à attendre, quand même): une poignée de main entre l’américain Obama et le cubain Castro. Mais comme ils sont, l’un et l’autre, président de leur pays respectif, l’instant devient historique, surtout pour les millions de cubains parfois privés du nécessaire depuis cinquante ans. La presse a même titré «Les Etats-Unis à l’assaut de la forteresse cubaine». Eh, en voilà de l’étymologie!

Clin d’oeil volontaire ou non, il s’agit en effet de la traduction exacte du nom du demi-frère (1) élu comme remplaçant par un Fidel sur le banc de touche (ou, peut-être, déjà à l’infirmerie, mais rien n’est sûr). Ce qui importe est que l’un et l’autre portent le nom d’un immigré espagnol, dont la famille a fait souche dans la province de Galice (le ‘Finistère’ nord-ouest de l’Espagne, où se trouve St Jacques de Compostelle).

Le bonhomme s’appelle Angel Castro Argiz, patronyme dans lequel Castro n’est déjà  »qu’un » des noms de famille, exporté donc lors de tribulations économiques vers le Brésil, le sud des Etats-Unis et (avant 1961) à Cuba. Signalons au passage une coïncidence presque logique entre grand-papa Castro et grand’maman Argiz: ce dernier mot est en effet formé de deux syllabes d’origine…basque (ar-egi) et d’un suffixe ‘locatif’ marqué par ce ‘z’ final qui veut dire non pas Zorro mais ‘l’endroit où abondent les rochers’ (probablement les Pyrénées, sinon, un terrain rocailleux tout simplement). En français: les Duroc, Durocher, Rocher, Laroque ou Roucas (version provençale).

Quant au ‘Castro’, qui s’est implanté aussi bien en espagnol, en portugais (le plus fréquent) et même parfois en italien, il a été directement bâti (et pour cause) sur le latin ‘castrum’, qui désigne une fortification, un rempart. Le plus souvent, il s’agit non pas d’une protection ‘civile’ mais d’un fortin, d’un camp fortifié, puis, de façon plus générale, d’un château….fort! (2)

Mais il est vrai, qu’à l’origine, le ‘castrum’ a une dimension essentiellement militaire; d’ailleurs, au pluriel (castra), les romains comprenaient bien qu’il s’agissait de ce que l’on appelle en français des  »quartiers », autrement dit un cantonnement, un camp militaire, et même une caserne, tous endroits forcément ‘renforcés’ pour protéger leurs occupants et les équipements.

Or, en traversant l’Atlantique, et dans le mélange des langues citées précédemment, le ‘castro’ va progressivement prendre le sens du terrain sur lequel est installé un camp de soldats, c’est-à-dire, comme en français, le  »champ » (3). Bien sûr, le champ en question ne sert pas à cultiver le maïs (sauf bien après que les troupes aient labouré la terre) mais à avoir assez d’espace pour s’installer (ou se battre); il s’agit donc d’un espace plutôt plat, d’où, très rapidement le sens de ‘plaine’, quasi-exclusif au Brésil par exemple. Conclusion, nos Castro ont donc un rapport avec un ancêtre qui venait d’une plaine (littorale, sans doute, en Galice) ou, au contraire, d’un site pierreux (l’Homme des Hautes Plaines?); en tout cas, nous sommes en présence d’un toponyme, un nom de lieu, devenu nom ‘propre’ pour désigner la situation de son porteur.

Signalons au passage, pour ceux qui fréquentent les garag(ist)es automobiles, que la célèbre marque d’huile (de moteur, entre autres) Castrol n’a rien à voir avec une place-forte mais avec l’huile de ricin (en anglais: castor-oil, essayez de prononcer les deux mots rapidement à haute voix, vous allez voir), qui était la base du produit au début du 20ème siècle…Mais laissons là l’huile du castor pour revenir à la baie des cochons: le réchauffement diplomatique (et économique) entre le géant américain et l’Île ex-communiste va-t-il abattre les fortifications de la morne plaine cubaine? Si l’on en croit le nom de son président, étymologiquement, c’est déjà fait!

(1) C’est même plus compliqué que ça: Raùl serait le fils adultérin de la mère de Fidel, laquelle avait déjà eu, hors mariage, un petit Fidel (sic) qui ne prendra le nom de son ‘père’ qu’à l’âge de…17 ans! D’où, dit-on, une ressemblance physique très relative entre ‘Fidèle et Raoul’…

(2) C’est aussi l’origine de la ville française de Castres et de ses…castrais (en archive depuis 2010!)

(3) Pour toute l’histoire du mot, taper ‘champagne’ dans le…champ de recherche pour plus de précisions.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>