Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Cavani (Edinson ou Liliana)

Cavani

La médiatisation et le football aidant, vous penserez neuf fois sur dix (au moins) au ‘matador’ du ballon uruguayen Edinson, mais on peut aussi faire référence à la sulfureuse (*) réalisatrice d’origine italienne Liliana; et même, tant qu’on est dans la diaspora romaine, au ‘rital’ Cavanna, tous formés sur une racine d’origine…latine (l’eussiez-vous cru?) qui ne nous met pas à l’abri de grand’chose.

A l’origine (très lointaine), il y a la volonté de se ‘mettre quelque chose dessus’; nul ne sait si c’était par crainte que la pluie du ciel ne leur tombe sur la tête (cap, caput en latin), mais il est probable que les bergers du Latium ont été les premiers à s’abriter sous une ‘capanna’, sorte de diminutif désignant un petit refuge généralement édifié à base de pierres sèches (enfin, pas sous l’orage), autrement dit une ‘cabane’, en français.

En effet, on accepte assez facilement de faire alterner les consonnes p, b, ou v, qui ont leur prononciation spécifique dans chaque langue (latine, évidemment). Du coup, un Cavana (avec un ou deux N, cela ne change rien) va plutôt témoigner de l’Italie continentale et un Cavani d’une provenance côtière ou insulaire (Sicile, Corse). La racine va évidemment voyager au travers des siècles et des océans en suivant les tribulations des expéditions de marins, d’où la présence telle quelle du terme sur le continent sud-américain.

Il est intéressant de noter qu’en France, la cabane va donner naissance à un véritable programme immobilier, en se transformant de Caban en Cabanac (nom de lieu, surtout), Cabanès, Cabanier, Cabanel ou…Cabanon, le tout bien sûr en zone de langue d’oc pour conserver le son ‘c’ (k). Alors qu’au nord de l’Auvergne, en évoluant vers la zone de langue d’oïl, un ‘H’ va lui donner le chuintement caractéristique, créant alors des…Chaban (comme Delmas), Chabanne, Chabannier, Chabannel, ou encore, avec le retour du son ‘V’, des Dechavanne!

L’anecdote la plus inattendue concerne néanmoins ce ‘cabanon’ si délicieusement provençal, le rêve de tout marseillais amateur de fraicheur anisée et de jeux de boules en tanquant les pieds; car le premier sens de ce cabanon date de 1752, et désignait…une cellule d’aliéné, avant de devenir un siècle et demi plus tard, le charmant pied-à-terre plus ou moins bricolé en résidence secondaire jalousement transmise de génération en génération, mais certainement pas assez grand pour abriter tous les trophées d’Edinson. En tous cas étymologiquement.

(*) Auteure des films ‘Portier de Nuit’; ‘la Peau’ ou ‘Au-dela du bien et du mal’, tous très introspectifs…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>