Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Chazal (Claire)

Chazal

Ce dimanche soir, sur le plateau du Journal (tardif) d’une chaine d’information continue: avec deux invitées, une (jeune) présentatrice -on ne peut pas appeler ça ‘journaliste’- discourt de la…’disparition’ d’une consoeur: «Etait-elle une bonne intervieweuse? N’était-elle pas trop complice des puissants? Et comment avait-elle vécu ces ‘derniers instants?». Diable! Aurais-je raté un funeste décès de la star? Pas du tout: il s’agissait simplement du ‘dernier journal’ (sur cette chaine) de la plus ancienne titulaire du fauteuil du 20h. Et -ouf- elle est bien vivante, seulement renvoyée…’chez elle’. C’est presque l’étymologie de son nom!

Le patronyme est d’origine auvergnate et, tout comme le gardois Chazel (Marie-Anne), il découle directement du mot occitan ‘casal’ (ou casau, en v.o) qui a désigné successivement un enclos, puis une maison, parfois une petite ferme, et enfin une grande ferme, voire une maison de maitre, en tous cas une demeure rurale. Comme pour beaucoup d’autres mots de français, il faut évoquer une séparation linguistique (théorique et fluctuante selon les époques) que l’on va schématiser en traçant une ligne de La Rochelle à Grenoble, pour délimiter ainsi une zone nord, territoire qui parle une langue dans laquelle le mot «oui» se dit oïl; et une zone sud, où l’on dit oc (d’où la langue-d’oc). Au nord, on conservera, pour un même mot, la forme «ch»; au sud, seul restera le son «c» (ke ou ka, pas cé). Exemples: sur une même racine, on trouve les mots chariot/carriole, chemin/camino, chèvre/cabri, château/castel, etc, etc…

Même phénomène donc pour Chazal, Chazel, Chazareix (patronyme limousin), et autres Chazot (comme Jacques, sous forme de diminutif), Chazeaud (en Vendée ou Charente), ou encore Chazée (du côté de la Marne), ainsi que beaucoup d’autres noms composés avec cette racine. Mentionnons d’ailleurs à cette occasion qu’on trouve parfois ces mêmes noms avec simplement un ‘s’ à la place du ‘z’, jusqu’à former parfois le mot…chaise, lequel, selon le contexte, n’a rien à voir avec un endroit où poser ses fesses, surtout quand il s’agit d’un nom de lieu. Exemple spectaculaire: la ville auvergnate bâtie en Haute-Loire autour de l’abbaye de…La Chaise-DIeu n’a rien à voir avec un meuble de paille tressée sur laquelle le Seigneur poserait (symboliquement) son auguste séant, mais avec cette variante de ‘casal’ en ‘chasal’, puis ‘chaise’, puisque, depuis le 11è siècle, cet endroit religieux est bien ‘la Maison de Dieu’, pour ne pas dire le…siège d’une institution ou d’un monument particuliers.

Passons maintenant la frontière (linguistique) qui fera qu’un jour des Cht’is ne parleront pas (du tout) avec le même accent que les marseillais, et nous voilà en pays de langue(s) d’Oc, où l’on trouve copie-conforme des noms cités précédemment, à commencer par l’étymon catalan (la toute première forme) en Casals (comme le violoncelliste Pablo). Suivent alors des Cazalet (celui qui habite la petite maison, le -et final étant une marque de diminutif, comme pour Chazot ou Chazet); des Cazala, version (à peine) francisée du béarnais Cazalaa. Même chose pour les Cazes, Cazès ou Cazalès du Sud-Ouest. Si l’on intègre une proportion d’occitan un peu plus forte, voici les Cazau (Casau), lesquels vont se décliner en Cazaubon (ou Cazabonne, une bonne maison), Cazauvieil (la maison ancienne), Casagrande (devinez) et autres Casadesus (comme le pseudo du chef d’orchestre -même lillois- Jean-Claude) et celui de sa maman (l’actrice GIsèle) au sens de ‘la maison qui est dessus ou au-dessus, sous-entendu du village, donc la plus haute d’un hameau par exemple (2).

Beaucoup de gascons parleront eux, de Casamajou (ou Casamayou) ou de Casamajor (Casamayor), car ils viennent de la ‘maison majeure’ du village, la plus grande ou la plus en vue en général (pas toujours la maison du maire). Il existe encore tant de formes et de déclinaisons différentes autour de cette racine qu’on pourrait en faire des rues entières, suffisamment sans doute pour abriter la-dite Claire de quelques commentaires ou comparaisons. Dont celle avec sa successeuse (3), une certaine (Anne)…Claire C. (comme Chazal) Coudray, dont le nom vient du lieu où poussait le coudrier, nom savant du noisetier sauvage. Il est vrai qu’à la télé, ça peut toujours servir d’avoir quelques noisettes de côté; en tous cas, étymologiquement.

(1): Je vous assure que ce sont des citations réelles, empruntées à différents médias!
(2): Parfois, la ‘plus au-dessus’ sur un plan en 2D, donc la plus au nord.
(3): Si, si, c’est dans le dictionnaire…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Un commentaire au sujet de Chazal (Claire)

  1. Bonjour Dominique
    Avec le c prononcé ici en Auvergne tch, le latin casa a été retranscrit chaze.
    Avant le XIIs je crois il n’y a pas d’article, car il n’y en a pas en latin, ensuite le latin est oublié et apparaît l’article comme dans les chazes, les chazettes, le chazal, très nombreux en pays d’Oc.
    Casa se retrouve dans les lieux dits « chez », nombreux en Charente, comme Chez le Vergne (aulne).
    Cdt
    E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>