Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Chéreau (Patrice)

Chéreau

Actualité…Etymologie…Hommage…Vous aurez assez entendu ce nom (une découverte pour certains, malgré ce qu’en disent tous les critiques), celui du metteur en scène et cinéaste sanglant et pervers («La Reine Margot» pour le sang; «La Chair de l’Orchidée» pour la perversion. Si, si, cherchez dans les années 70). Réflexe maintenant assez systématique de certains lecteurs, entre plaisanterie et demande sérieuse: «dis, Monsieur Dominique, Chéreau, il était cher. C’était donc un artiste chérot. C’est ça?». Bien essayé, et, d’une certaine façon, linguistiquement possible. Seul inconvénient: ça n’est pas ça du tout, mais alors pas du tout (sinon, à quoi ça servirait que je me décarcasse?).

Chéreau, nom originaire de l’actuelle région Centre, est un patronyme qui n’a que quatre ‘frères’ dans sa famille linguistique: un Cherreau sarthois (le mot contient un petit indice supplémentaire, pour les plus perspicaces) et un Chérau (charentais?); légèrement différent, le Chérel est une version nantaise, non ‘vocalisée’, c’est-à-dire dans laquelle le L n’est pas encore remplacé par ‘-eau’. Plus spectaculaire encore: le premier E s’est parfois ‘ouvert’ en A, ce qui nous donne…Charral ou -version Maine et Loire- Charal (oui, la viande!). Mais, pour arriver à Chéreau, prenons appui sur Chérel, bien utile à deux égards: il fonctionne comme ‘château’, version au nord de la Loire d’un ‘castel’ que l’on trouve au sud du même fleuve. Castel/Château, Chérel/Chéreau: vous y êtes presque…

Car maintenant que nous avons résolu l’énigme du suffixe, reste la racine ‘cher-’ qui n’a donc rien à voir avec la ‘chèreté’ ou cherté d’une chose ou d’une personne, mais avec la racine occitane ‘car-’…car cela renvoie à l’idée d’une car-riole, ou d’un char (en ancien-français, on disait un ‘cher’, si vous voulez garder l’apparence du nom propre). Conclusion: ce ‘cher-(r)eau’ aurait pu désigner un charretier mais ici, il s’agit plus précisément d’un (sous-entendu: chemin) car-rossable! L’ancêtre de Patrice habitait peut-être sur une voie où pouvait passer un ‘cher’ / char, capacité qui n’était pas donnée à tous les passages non viabilisés pendant des siècles. Habiter près d’un route ou le long d’une rue (les Delarue) était alors la marque d’une visibilité et d’une communication faciles. Du coup, voilà notre riverain surnommé Chéreau, l’homme qui, littéralement, pouvait rouler…car-rosse, puisqu’il était en relation avec un passage, un chéreau!

Ne confondez pas les Chéreau avec les Charretier (le patronyme existe en tant que tel pour nommer plutôt les conducteurs de chariots, carrioles et autres attelages), ni avec les Charroi (les transporteurs) ou les Charrier (comme Jacques, l’ex-Mr Bardot Brigitte). Par contre, vous pouvez davantage les rapprocher des Charre, Charret ou Charrat (comme la danseuse Janine). Ou encore, en version de langue d’oc (sans le ‘h’), des Carre, Carret, Carrette (nom d’acteur, encore), et Carrel (nom d’actrice, ou de scientifique) que l’on trouve toujours, comme les Chéreau, au bord des chemins. En tout cas étymologiquement.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Chéreau (Patrice)

  1. Donc ce n’est pas le pluriel de Jeanne Cherhal !!!
    Je suppose que cela n’a aucun rapport si j’en crois la lettre h qui s’est glissé dans son nom.
    Bien cordialement.

  2. Ce n’est sûrement pas un pluriel, mais une simple « vocalisation » comme il est noté dans un paragraphe, c’est-à-dire une variante dûe à l’accent d’un parler local. Par contre, « malgré ce H », vous ne croyez pas si bien dire: la souche des Cherhal semble implantée depuis longtemps dans la région nantaise. Indice probant ou pas? Une telle orthographe peut avoir été générée par une simple erreur d’écriture (ou de recopie) administrative, le second R d’un Cherral, avec une calligraphie à l’ancienne, ayant pu être lu Cherhal’…
    Votre question m’a permis de rajouter dans l’article le ‘frère jumeau’ des Cherral, les…Charral (si vous n’êtes pas végétarien).
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>