Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Collins (Jason)

Collins

Il se prénomme Jason, comme ce cousin d’Ulysse autrefois parti avec ses Argonautes à la conquête de la Toison d’Or; mais lui, c’est plutôt le Graal qu’il vient de remporter, en marquant un panier décisif: le pivot de l’équipe de basketteurs professionnels Washington Wizards (les sorciers) enflamme les réseaux sociaux en déclarant son homosexualité. La démarche, rarissime chez les pros, lui vaut un ‘courriel’ abondant sur la Toile, depuis le plus jeune affilié d’un club de Bosnie, jusqu’à Bill Clinton et Barack Obama eux-mêmes…Collins, comme beaucoup de célébrités américaines. Et même un ex-président de la République Française!

Collins donc, comme Michaël (le  »3è homme » infortuné de la mission Apollo 11, scotché en orbite lunaire pendant que ses copains foulaient le caillou); ou encore comme Joan, actrice de cinéma devenue célèbre à la télévision,  »la femme que le monde entier aime haïr » dans Dynastie…En fait, Collins est un terme anglais. Vous pensez: ‘forcément, tous les noms américains sont d’origine saxonne’; certes, sauf que, comme souvent, les anglais nous avaient déjà ‘piqué’ le mot, par nous-mêmes emprunté depuis longtemps à deux racines grecques!

Car Collins est une forme de nom de filiation, soit Collin’s, le fils de Collin. On peut même dire ‘de Colin’, puisque voici le mot français, lui-même diminutif de…Nicolas. Ce Colin français est une aphérèse, un mot dont la première syllabe est tombée, en raison d’usage particulier dans telle ou telle région, et surtout dans la volonté d’en faire un surnom affectueux (et souvent ridicule) envers les enfants. Exemple avec le ci-devant: Nico, Coco, Colas, et donc Colin, équivoque qui se développera majoritairement dans les régions nord de la France. De la même façon, Claude peut devenir Clo-Clo; Christian, Cri-cri; Sébastien, Bastien; Michel, Mi-mi, et j’en passe de pires.

Il n’empêche, ce Colas, déformé en Colin donc, sera à l’origine d’une berceuse pour inciter les enfants (des corons) à dormir, et il découle bien du prénom Nicolas, lequel est déjà la transcription en français du grec Niklas (et toutes les formes approchantes en Europe, dont Niklaus, et donc…Klaus, toujours sur le même principe). Or, en grec, Niklas est une abréviation de Nikos-Laos, (dans l’ordre)  »vainqueur »- »le peuple ». Autrement, dans l’ordre chronologique: Nikolaos > Niklas > Nicolas > Colas/Colin > Collins. Simple, non?

Outre son immense succès dans les pays nordiques en tant que Père Noël adjoint, (Saint) Nicolas/Nicolin va tout gagner dans notre pays au 17è siècle, grâce à un certain Nicolin Maillard, auquel on va attribuer (faussement, semble-t-il, mais ceci est une autre histoire) le jeu de (ni)colin-maillard, que Rabelais appelait déjà  »le colin-bridé ». Bridé signifiant très clairement (les yeux) bandé(s), on se demande d’où viendrait alors le colin qui le précède.

Pas du poisson en tout cas, que nous avons emprunté (chacun son tour) au néerlandais…’koolvish’, raboté par la queue cette fois en ‘coolish’, puis colin! Nos voisins britanniques vont garder eux aussi le même mot, en transformant simplement le terme flamand en  »cool-fish »puis en « coal-fish’ (ça n’est pas un poisson cool) c’est à dire en fait ‘le poisson-charbon’, ainsi nommé à cause de la couleur de ses écailles dorsales.

Mentionnons enfin les  »colin-tampon », qualificatif donné par dérision aux tambours militaires des armées…suisses, car ils avaient la réputation de mettre des tampons pour assourdir la frappe des baguettes, histoire de ne pas trop se faire remarquer, écopant au passage le surnom de ‘Nicolas-Tampon’, pour ne pas dire Tartempion.

Hommage donc au courage d’un Collins qui n’aura rien fait pour assourdir une déclaration qui devrait néanmoins faire de moins en moins de bruit au cours du temps. Beaucoup de commentateurs ont salué une initiative qui aidera les jeunes homosexuels (sportifs ou non) à s’assumer. On serait tenté de dire forcément, parce que Jason, en grec, cela signifie ‘le guérisseur’!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>