Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Decaux (Alain)

Decaux

L’inconvénient (ou l’avantage), quand on est ‘Immortel’, c’est qu’on le restera forcément au moins dans les Mémoires de l’Académie, mais on peut tout de même rendre hommage au pilier…historique de la télévision des années soixante, même si la dernière génération n’y voit que la marque en plastique d’un déroulant publicitaire lumineux soutenant les abribus (JCD). Un patronyme pourtant simple à comprendre et exemplaire d’un point de vue étymologique.

Comme la majorité des noms commençant par de ou d’, il ne faut pas chercher ici une racine énigmatique (j’ai entendu quelqu’un imaginer une forme de ‘déca-lé’. Rien à voir avec la…déco non plus!); la composition du mot se comprend aisément avec deux phénomènes linguistiques ordinaires: une ‘agglutination’ et une ‘vocalisation’…

Le premier consiste à rapprocher l’article défini de la « vraie » racine, pour des raisons le plus souvent de provenance (et non de particule): on a donc affaire à un ancêtre qui venait ‘de-caux’, ou plutôt de Caux, ce qui localise rapidement la région de résidence du bonhomme, soit le nord de la France. Pas forcément le Nord (bien qu’Alain soit né à Lille, mais la famille a le droit d’avoir fait quelques kilomètres en dix siècles), mais évidemment plutôt la fameuse Côte d’Opale, plateau normand aux falaises de craie, blanches comme la…chaux.

Tout s’éclaire (quand il fait beau): caux et chaux sont des variantes françaises modernes du terme latin ‘calcis’, qui donnera évidemment calc-aire, puis la caux/chaux, par un second effet qui transforme le ‘L’ (ou parfois d’autres ‘consonnes’) en voyelle, d’où le nom de vocalisation (voyelle/vocal, c’est la même famille). On se dit alors que le tour est joué, et que le pays de Caux, probable et unique caractéristique géographique locale, est à l’origine de notre patronyme.

C’est sans compter sur l’autre grande région calcaire, longtemps équipée de fours à chaux, qui se trouve, elle, autour de la ville de Caux, dans…l’Hérault. Etymologiquement, la formation est la même et encore plus évidente, alors que la région d’Etretat et de St-Valéry-en-Caux est due en fait au nom de la tribu des…Calètes, avec une ancienne implantation regroupant, au fil des siècles, des éléments des peuples Franc puis Viking. Là encore, le ‘L’ s’est transformé en U (plus un ‘mix’ en X venant de la terminaison du mot), ce qui nous fait à nouveau ‘caux’!

Cela étant, abondance de calcaire ne nuit pas (sauf dans les tuyaux), et situer le peuple caux sur un terrain de chaux est une belle coïncidence. Pour vous en souvenir, marquez-le à la craie quelque part…


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>