Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Djokovic (Novak)

Djokovic

Roland-Garros 2014: c’est manifestement la bonne année pour le nouveau roi du tennis mondial. Enfin, nouveau, pas tant que ça étant donné que le joueur serbe tape la baballe depuis l’âge de quatre ans, et que c’est loin d’être un petit-nouveau sur le circuit, sauf étymologiquement parlant. Hélas, si ses performantes sur le court ne souffrent aucune contestation, il faut vraiment monter au filet pour s’attaquer à l’étymologie de son nom, que j’aurais d’ailleurs dû écrire en alphabet cyrillique (allô, Mr Open Office?) et non pas en latin, histoire de respecter la version originale, et sans oublier un accent sur le ‘c’ final.

C’est ce qui explique sans doute que l’on trouve parfois l’orthographe Dokovic, ce qui se comprend assez facilement -pour l’instant- pour les non-serbes (ou non-croates, ou non-montenégrins que nous sommes) comme le composé de Doko+vic, cette seconde partie étant la marque d’une filiation (le fils de Doko). Il nous reste alors la racine ‘doko’, que beaucoup reconnaissent comme une forme de prénom (un ‘nom de personne’ comme on dit de certains termes germains, dont on ne connait pas exactement le sens, ce qui semble être le cas ici!). Les Serbes revendiquent alors ce Doko (ou Doka, au féminin) comme faisant partie d’une suite logique d’autres prénoms comme Marko, Zlatko, Mirko, Borko, etc…Dans ce cas, il semblerait que Djoko soit la forme ‘balkanisée’ de Djorde, terme lui-même adapté de…Giorgios (Georges, le cultivateur en grec), tout comme Djoric ou Djokic, voire Djuranovic. Pour résumer, voilà qui ferait de Djokovic un ‘fils de Georges’ assez facile à admettre.

Sacrilège, répondent les Albanais de souche, pour lesquels ce nom vient de Djokai adapté en slave (Gjokai en v.o), ce qui oblige à prendre en compte les soubresauts historiques (et religieux) des peuples de cette région, rapprochant alors la racine Djok (et non pas Djorge, ce qui d’un point de vue linguistique se défend) vers le Kosovo le plus profond. Malheureusement, il n’est pas davantage possible de donner un sens plus précis que ‘nom de provenance’, en rapport avec une cité de ce pays, ce qui ne fait que compliquer les revendications de chacun. Précisons que cette chronique est strictement destinée à une vulgarisation étymologique, et que je récuse par avant toute menace de mort (intellectuelle) venant de nationalistes albanais ou ex-yougoslaves, qui s’affrontent avec rage sur la ‘propriété’ sportive du tennisman…

Heureusement cette fois, le prénom du bonhomme donne lieu à moins de contestation(s), puisque Novak est clairement formé d’une racine (nov-) et d’un suffixe très local (-ak). Ouf, ce ‘nov-’ fait partie de la grande famille des sons homonymes hérités du latin ‘novus’ qui veut dire nouveau. Il semblerait (toujours au conditionnel) que, contrairement à d’autres pays dont la France, le qualificatif ne désigne pas un nouveau (né), mais un homme nouveau (nouvellement arrivé au village) ou qui prend un nouveau départ (pélerinage, baptême, etc). Chacun prendra donc le sens qui lui convient, je vous laisse le choix du service.

Signalons au passage que le son ‘nov-’ (ou nouv- en français) se retrouve dans beaucoup de langues latines (novo, nuovo, nuevo), mais aussi nordiques (neue, neuew), et toujours avec le même sens. Que ce soit pour désigner un nouvel arrivant sur le circuit (un nov-ice) ou dans l’arène (les nov-illos, jeunes taureaux de la nov-illada), ou pour ré-nover un stade en lui donnant un coup de…neuf (autre forme de ‘novus’, tout comme noël!).

Ce ne sera peut-être pas une nouvelle pour vous, mais il y a une autre Novak célèbre, en tant que patronyme cette fois, c’est une certaine Marilyn Pauline, actrice américaine née à Chicago de parents émigrés (devinez d’où?), blonde vedette de «Sueurs Froides» chez Hitchcock ou adorable idiote dans «Embrasse -moi, idiot» de Billy Wilder. Signe particulier sur son livret de famille: la future Kim Novak avait pour ascendants deux personnes portant le même nom (Joseph Novak et Blanche Novak), cas assez rare qui simplifie toute erreur d’arbitrage au moment de la déclaration de naissance!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

2 commentaires au sujet de Djokovic (Novak)

  1. Le frère de NDj s’appelle Dragan GJOKAJ. Ce patronyme est totalement Albanais catholique. Il n’y a pas de Gjoka(j) en Serbe, en revanche l’Albanie du nord catholique est remplie de ce patronyme très courant. Surtout dans la région de Mirdita dont beaucoup sont originaires de Kosovo après les représailles turques au Kosovo au 17ème siècle suite aux tentatives de libération des albanais du Kosovo en alliance avec l’Autriche. Après que Novak veuille passer pour un serbe c’est autre chose, mais de sang / nom il est Albanais.

  2. Merci de votre lecture attentive et de vos précisions. Vous avez résumé ce que je souhaitais évoquer, tout en respectant les éléments linguistiques de base (qui dépassent toutes les questions de frontières ou de nationalités :) . N’hésitez pas à intervenir. Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>