Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Dominici (Christophe)

…n’ait été, à certains moments de sa carrière, le maître du jeu, à l’occasion de tel ou tel match de Coupe d’Europe ou de Coupe du Monde. Sur un plan plus religieux, d’autres verront dans ce patronyme une marque de protection divine, car la racine de ce mot a pris, au fil du temps et selon les langues, de multiples formes pour former une grande famille particulièrement bénie.

En effet, elles ont toutes un rapport avec le mot latin “Dominus”, lequel se rapporte, tout modestement, à…Dieu. En tous cas lorsque l’on gratifie d’une majuscule un ancien nom commun latin qui est “dominus”…Dominus? Il s’agit, à l’origine, de la définition de “maitre”, celui qu’on appellera le “seigneur” dans la France médiévale;

Avant cela, pour un Romain, le “dominus”, c’est le maitre de maison, en tous cas le pilier d’une famille, laquelle, à l’époque, comprenait non seulement des conjoints et descendants, mais aussi les ascendants, les serviteurs et les esclaves! Sur cette même racine, on va former le verbe qui exprime l’action réservée au maitre, c’est-à-dire…dominer, puis les mots domination, voire dominant, ce qui désigne bien, chez des animaux, le chef de meute, de clan, ou tout simplement du troupeau, selon la race de la bestiole.

Bref, “dominus” va donner l’adjectif “dominicus”, soit “ ce qui a un rapport au maitre”. Et donc, si on utilise le latin d’Eglise, on passe du maître (avec une minuscule) au Maître (avec une majuscule) soit le nom de Dieu,.…Par conséquent, celui qui est symboliquement “dédié au Seigneur” (ou qui se recommande du), va logiquement s’appeler Dominique (en français), Domingo (en espagnol) voire Dominguez ou Domingues (en portugais) s’il s’agit d’un nom de famille. 

Puis arrivent les variantes régionales, telles que le Domenech (occitan, souvent toulousain) mais aussi sa version courte en Domech ou Domecq, et encore les Domenge / Domange, pas forcément ‘évidents’ au premier coup d’oeil (ou d’oreille). Et puis encore, avec l’allongement du “o” en “ou”, toutes les souches Doumenc, Doumerc, Doumergue, jusqu’à Doumenge, Doumeng, etc…Comme on parlait de version contractée, citons aussi la formule corse ou marseillaise en deux syllabes, Doume. Et même son équivalent basque, lequel s’écrit Txomin (parce que, phonétiquement, on a le son “d-ch-omin(ique)”!

Terminons avec quelques-uns parmi les nombreux noms, communs cette fois, dérivés de cette même racine et donc de la même idée: on commence par le jour du Seigneur (forcément) soit littéralement “dies-dominicus” qui va devenir en français di-manche; ou, plus évident, domingo d’autres langues romanes. Ce qui qualifie le dimanche devient donc dominical. Et le nom officiel des ambassadeurs du Vatican qui sont, littéralement, les ‘envoyés du pape’ (donc les représentants de Dieu) se dit alors les “missi-dominici”, etc…

Alors, sous ces différents avatars, beaucoup de Dominique se sont illustrés, dans des domaines très différents: l’entraineur de football Raymond Domenech; le “milliardaire rouge” J-Baptiste Doumeng; le président de la République Gaston Doumergue (élu en 1924), suivi par…l’autre président de la République Paul Doumer (élu en 1931); encore un Gaston, Dominici lui, celui de “l’affaire” en 1952, et enfin notre rugbyman toulonnais Christophe Dominici, qui n’a pas hésité à marquer plusieurs essais en chantant (dans un clip), en posant (dans un calendrier de photos) ou en dansant (dans une émission de télévision).

Tous ont un point commun avec un “fou de Dieu”, ce moine espagnol du début du 13è siècle, hystérique et grand massacreur d’Albigeois, fondateur de l’ordre des…Dominicains et néanmoins canonisé sous le nom de St-Dominique. Point commun strictement étymologique, bien sûr!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

3 commentaires au sujet de Dominici (Christophe)

  1. Et aussi domini canis, chien du Seigneur, pour les gardiens de la foi que sont les dominicains.

  2. « hystérique et grand massacreur d’Albigeois, fondateur de l’ordre des…Dominicains et néanmoins canonisé sous le nom de St-Dominique.  »

    Hystérique:où avez trouvé ce diagnostic médical ? Et qui n’a massacré personne,que je sache:au contraire il a parcouru seul et à pieds les chemins du Languedoc où pullulaient les cathares pour les ramener à la foi catholique ,avec grand courage.Que l’ordre dominicain ait ensuite fourni des inquisiteurs est autre chose !

  3. Bonjour. Vous avez raison, je reconnais n’avoir aucune compétence médicale pour oser suspecter le personnage d’une ‘ùsterie’ (selon sa racine grecque qui a donné…utérus en français, forcément inadéquate chez un homme!). Mon intention était simplement d’exprimer un sens commun (et affadi) qui est celui d’une personnalité exacerbée, parfois sous le coup d’uns inspiration fiévreuse (ou, ici, divine, ce qui est le cas de tous les sainte ou saintes de l’Histoire – Lourdes, Lisieux, Avila, etc).

    J’avoue également ne pas avoir trouvé de documents assez précis pour accuser l’homme d’avoir manié l’épée lui-même; ce qui semble certain, c’est qu’il a accompagné les campagnes militaires de ‘retour à l’ordre’ en territoire occitan.

    Merci en tous cas de votre lecture attentive et des précisions que vous me permettez d’apporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.