Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Dumayet (Pierre)

Dumayet

Fin des émissions pour Pierre Dumayet, qui vient de disparaître après une vie (entre autres) consacrée à rien de moins que la naissance de la télévision française. Il fut en effet l’un des pionniers du «Journal Télévisé» à la fin de la guerre, une époque où le noir et blanc (pour ne pas dire gris sale) avait des airs de lecture de communiqués de presse, illustrés parfois de quelques séquences commentées en voix-off sur des images développées dans les toilettes de l’ORTF gaullienne, avec la définition d’un poisson rouge découvrant votre écran plasma derrière le verre de son bocal pas nettoyé depuis trois mois.

Pierre Dumayet faisait partie d’un ‘groupe des 6′, tous prénommés Pierre, comme Bellemare, Tchernia, Sabbagh, ou Desgraupes et Lazareff avec lesquels il produira la mythique «5 Colonnes à la Une». Ce parisien de naissance porte en fait un nom originaire du centre de la France (Puy-de-Dôme, Allier, Loire), qui représente une ‘agglutination’, c’est à dire qu’il est formé de deux mots, le premier étant très clairement la contraction de l’article défini. Le second élément ‘mayet’ (variante: mayot) est une forme de Maillet (ou Maillot), parfois écrite Mailhet (et Mailhot) un peu plus au sud de la région d’origine. On a donc affaire à une combinaison ‘du-mayet’, définissant la filiation (le fils de) ou la provenance (celui qui vient de) ou encore la fonction (celui qui se sert de).

C’est là que la chose devient un peu compliquée, car quasiment toutes les hypothèses sont jouables: En effet, on connait des lieux-dits Le Maillet dans beaucoup de départements (y compris d’ailleurs jusqu’en Loiret et Sarthe, ce qui nous dé-Centre un peu); il s’agirait donc d’un nom de provenance: Pierre, celui qui vient du Maillet. Ne reste plus qu’à savoir quel est ce maillet. Géographiquement, un maillet peut être un ‘petit mail’, ce lieu de promenade publique, dont la création assez ‘tardive’ (17è siècle) ne semble pourtant pas vraiment coïncider avec la logique.

Or, un maillet représente aussi une masse, un outil ou une arme, et en général une masse lourde, qui deviendra plus tard très modestement un marteau (attention quand même à la cognée). On pense donc assez facilement à un ancêtre dont l’activité aurait pu être en rapport avec cet outil, comme un charpentier, le maillet désormais devenu en bois étant beaucoup plus malléable.

Assez curieusement, la variante Maillot (Mayot) n’a rien à voir avec un tricot à…mailles, mais bien avec ce marteau, y compris d’ailleurs le patronyme Mayol, nom d’un célèbre chansonnier du début du 20è siècle. Or, le mayol est également le terme qui désigne, en région occitane (orthographe: malhol), un…cep de vigne! On se dit alors que les langues ont parfois de ces aberrations qui sortent de toute cohérence étymologique. Eh bien pas du tout: le malhol/maillol/mayol, qui supporte les grappes de raisin, si vous regardez bien, il a très souvent une forme de « T » qui ressemble à un marteau!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>