Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Engelhardt (Henry)

Engelhardt

Vous avez tous récemment entendu parler de ce patron d’une entreprise d’assurances automobiles britannique, grâce au stupéfiant ‘cadeau’ de 9 millions d’euro (1) fait à ses employés à l’occasion de son départ à la retraite…J’ai reçu quelques astucieux commentaires de la part de lecteurs -plus réactifs que moi- me faisant remarquer combien le hasard (étymologique) faisait bien les choses, puisque cet ‘engel’ (ou angel) – hear(d)t avait réellement un ‘coeur d’ange’, traduction littérale de l’anglais (2)…

Hélas, il faut pourtant se préparer à la chute de l’ange, car le mot est d’origine germanique, autant dire ‘allemand’. Et même s’il se décompose bien en deux racines (engel/hardt), il n’est finalement pas vraiment question d’ange, et surtout pas de coeur…Car l’adjectif germain ‘hardt’ (dur, puissant) n’est pas le nom commun anglo-saxon ‘heart’ (le coeur)! Voilà une première mise au point, indiscutable d’un point de vue linguistique.

Ca se complique avec le ‘engel’, qui aurait effectivement pu être le symbole d’un ange, appliqué sur certaines maisons (ou commerces) dans la tradition alsacienne ou lorraine, soit pour désigner le métier du résident (couture, chausseur, primeur) soit pour mettre la-dite maison sous protection d’une tradition (la cigogne) ou d’une personnalité divine (la Vierge, un saint, etc)…Seulement voilà: quelle explication -logique- peut-on trouver au sujet d’un ancêtre surnommé…’l'ange dur’, ou tout autre synonyme de puissance, de résistance (et surtout pas celui qui combat et s’oppose à Dieu, totalement inenvisageable ici)?

C’est que cet ‘engel’ est en fait une déformation locale de ‘engil’, terme bien connu du répertoire barbare pour désigner une…lance! Laquelle, assez logiquement cette fois, aurait pu se décliner en métonymie (on désigne un détail ou une partie pour le tout), à savoir “une lance dure”, arme particulièrement résistante -et probablement efficace!- appartenant à un guerrieur chanceux, ou spécialiste (involontaire) avant l’heure de la recherche sur les matériaux composites. En tout cas étymologiquement!

(1)…toujours sans ‘s’, même si pour un français l »orthographe choque un peu; mais consultez tous les billets que nous avons en poche, et considérez qu’il faut aussi permettre aux autres pays européens de marquer un pluriel…invariable!

(2) C’est aussi le titre original d’un film d’Alan Parker (1987), avec Mickey Rourke et Robert de Niro, traduit en français par…”Les portes de l’enfer”!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>