Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Engelmann (Fabien)

Engelmann

La Une de l’actualité répète le nom du (futur ex?) maire de la commune d’Hayange (Moselle), au sujet d’une anomalie présumée dans ses comptes de campagne. L’homme porte un nom tout à fait cohérent avec sa région d’origine, et, qu’il soit entendu par des résidents de l’Est de la France ou d’autres plus lointains, les commentaires -pas toujours légers- sur les réseaux sociaux sont souvent les mêmes: «malgré son nom, cet homme n’est pas un ange» (comme disait Maë West dans son plus célèbre film*). Or, les choses sont plus probablement plus pointues que cela; et pour cause…

A première vue, que vous soyez germanistes ou pas, on comprend assez rapidement que Engelmann est formé de deux parties: engel-mann, soit effectivement, mot-à-mot, la possibilité de ‘ange-homme’, ce qu’il signifie effectivement dans les parlers lorrains et alsaciens. Simple, non? Mais alors, dites-moi pourquoi, il y a une dizaine de siècles, à l’époque où se sont stabilisées les racines linguistiques apportées par les ‘envahisseurs’ du nord de l’Europe, on aurait surnommé un (probable) guerrier ‘engelmann’, alors que la brute avait peu de chances de ressembler à un adolescent diaphane affublé de prothèses à plumes blanches? D’autant que, dans les ‘religions’ de la zone concernée, le concept d’ange avait peu de chances d’être (déjà) implanté. Alors?

C’est sans doute que cet ‘engel’ n’en est pas un, et que, si la racine ‘mann’ correspond bien à la définition d’un homme, celui-ci est plus certainement une variante du terme ‘engil’, qui évoque un objet coupant ou acéré, une pierre ou le plus souvent une arme telle une pointe de lance, un javelot, une lame, ou tout ce que vous voudrez qui entre rarement dans l’équipement traditionnel des anges! On retrouve d’ailleurs cette racine dans quelques autres patronymes régionaux, par exemple sous la forme Engelbert (engel-berth = la pointe-brillante), ou Engelhramm (engel-hramm = la ‘pointe’ -du- corbeau, autrement dit son bec, image tradionnellement appliquée au…nez crochu d’un humain).

On trouve également en français quelques adaptations fidèles du nom, avec des Enjel ou des Enjal (que personne ne songerait à rapprocher d’un ange, du coup), le plus souvent en composition avec une autre racine, comme Enjalbert (voir Engelbert) ou Enjalric, Enjelric et même Enjolric (ric = fort, robuste, résistant; cette fois, quand il ne s’agit pas d’une arme, il se peut que le surnom de ‘pointe dure’ désigne autre chose que le nez chez l’homme). Chose curieuse: la majorité de ces patronymes francisés ont fait souche de préférence dans le sud de la France, et plus particulièrement dans le Rouergue.

Malgré tout, il faut bien admettre que le mot ‘engelmann’ est tellement évident dans le langage moderne, que certains ont voulu le raccrocher aux traditions alsaciennes ou lorraines des ‘maisons de métier’, certains professionnels (boucher, coiffeur, couturier) portant sur la façade de leur demeure le symbole de leur activité. On trouve bien quelques maisons signalées par une enseigne d’ange; mais resterait encore à confirmer la raison (officielle et avouable) de cette signalétique, et surtout à prouver que la statue est bien là depuis des siècles, c’est-à-dire à la création du nom, ce qui semble peu probable.

Le clin d’oeil final de cette histoire revient à la rapporteure publique du Tribunal de Strasbourg qui a épluché la comptabilité de M.Engelmann; elle s’appelle Guenaëlle Haudier, à laquelle il fallait peut-être un certaine audace pour s’attaquer au maire FN en proposant un an d’inégibilité. Cela tombe bien: tout comme les Haudouin et les Haudry, les Haudier ont pour racine la syllabe -toujours germaine- ‘hald’, qui qualifie, comme dans l’allemand moderne ‘held’, un…héros. Décidément, il n’y a pas de hasard, même étymologiquement!

(*) «Je ne suis pas un ange», comédie de 1933, avec le jeune…Cary Grant.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>