Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Exarchopoulos (Adèle)

Exarchopoulos

L’objet de ce site étant de saisir l’actualité pour analyser -et si possible expliquer clairement- le sens profond de la racine des mots (définition originelle de l’étymologie), voilà un patronyme suffisamment ‘exotique’ et complexe que vous avez découvert lors du dernier Festival de Cannes. Il s’agit du nom de l’une des interprètes du film ‘La Vie d’Adèle’; la Palme d’or, réalisée par Abdelatif Kechiche, sort en ce moment sur les écrans, précédée d’une réputation sulfureuse (mollement méritée), et accompagnée par le souvenir des commentaires de l’actrice au prénom éponyme. Mais ce nom?

Exarchopoulos est évidemment un mot typiquement grec, lointaine origine des ascendants de la jeune femme totalement incapable d’aligner trois mots dans la langue de Platon (ou de Nikos Aliagas, ça sera plus moderne). Ces cinq longues syllabes représentent en fait deux mots, exarcho + poulos. La première partie vient du verbe ‘exarchein’, c’est-à-dire être au début de quelque chose, être à l’origine d’un initiative, ou même lancer une opération (un débat, une manifestation, et même…un sacrifice). Ce verbe est lui-même un dérivé construit sur la version simple ‘archein’ (commencer, débuter). Du coup, ‘ex-archos’ va rapidement désigner un métier, celui qui est à l’avant ou en première ligne; donc, sur un terrain – au sens propre – qui intéresse principalement la société grecque (antique), celui qui commande (sous-entendu à l’armée), bref, le chef. Un exarchopoulos, c’est le surnom d’un commandant.

Le second segment, ‘poulos’ signifie en général le peuple, sauf en combinaison comme ici, où il désigne alors simplement une seule personne (littéralement: celui qui fait partie d’un peuple, au sens de population, celle d’un pays, d’une ville, d’un quartier ou d’une classe sociale). Ici, il faut donc retenir uniquement le premier sens de la racine, celui d’initiateur, voire de provocateur; autant dire, pour prendre une image très parlante, celui qui met le feu aux poudres!). Au vu des déclarations des un(e)s et des autres rapportées par la presse («c’est lui qui a commencé. Non, c’est elle»), on ne peut pas mieux tomber, littéralement. C’est d’autant plus dommage que la seule qui aurait pu apporter quelques grammes de douceur dans ce tournage de brutes, c’est la partenaire d’Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux. Eh oui, sans aucun jeu de mots, Léa, c’est doux, puisque son nom à elle vient non pas de la douceur (le mot) mais de l’occitan ‘sedos’, qui signifie…soyeux. Le ‘seïdoux’ -devenu seydoux en orthographe parisienne- désignait donc des producteurs de soie, souvent savoyards, puis lyonnais évidemment.

Sous forme de foulard ou autre, voilà une matière qui plaisait à une autre grecque d’origine ‘-poulos’, une petite fille d’Athènes au physique ingrat mais à la voix d’or, une certaine Marie Kalogeropoulos qui deviendra mondialement célèbre en abrégeant son nom en Maria Kallas, ou Callas si vous préférez…Et Kalogero, que vous pouvez aussi écrire Calogero (comme le chanteur), est lui-même formé de deux mots: kalos (qui veut dire beau ou joli, physiquement mais surtout moralement, donc vertueux) + gêros (vieux, âgé, donc…sage). La combinaison des deux éléments évoque donc un ‘vieux-sage’, et devient alors le nom commun qui qualifie un…ermite, puis un moine (toujours le sens actuel). Un ‘calo-gero-poulos’ est donc un homme-sage-âgé. A Rome, on appellera ça un sénateur, ce dont on ne s’aperçoit pas forcément en suivant les débats de la République actuelle. Au Sénat aussi, il y a parfois des ‘exarchopoulos’ qui prennent un malin plaisir à allumer le feu. Etymo et logique, donc!


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

3 commentaires au sujet de Exarchopoulos (Adèle)

  1. Que de complications ! Le nom de famille d’Adèle se décompose tout simplement en « Έξαρχος » « Exarcho » suivit de « όπουλος » « opoulos ».
    « Echarchos » désigne un dignitaire dans la hiérarchie de l’église orthodoxe grecque et opoulos » veut dire « fils de.
    Adèle est donc la plus ou moins lointaine descendante de quelqu’un qui occupait une haute fonction dans l »église grecque.

  2. Bonjour, et merci de votre message.

    Cela me semble effectivement compléter -ou simplifier, si vous voulez- l’explication la plus précise possible.
    Par ailleurs, renseignement pris auprès de la famille d’Adèle, « l’exarque » auquel vous faites allusion spécifiquement
    n’a pas l’air d’être connu dans la généalogie; d’où ma suggestion d’un personnage plus largement défini.
    Dans tous les cas, j’ai l’impression que nous nous rejoignons quand même?

    Cordialement,
    Dominique

  3. Oui, nous nous rejoignons tout à fait.
    Il me semble que du côté paternel Adèle ne puisse pas remonter plus loin que son arrière grand-père, elle en a dit deux mot lors de son passage à Athènes pour la promotion du film.
    Je pense qu’en matière de fabrication de noms de famille, l’explication la plus simple est toujours la meilleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>