Le site qui vous aide à comprendre le vrai sens de votre patronyme

Federer (Roger)

Federer

Retour gagnant à tous les niveaux pour le sud-africano-franco-néerlando-‘Maitre’…suisse, de par son ascendance paternelle, ce qui sera quand même plus simple à analyser (merci maman). Avec en ligne de mire un centième (100!) titre pour son retour aux Masters de Paris, le tennisman devrait se sentir léger comme une plume, y compris étymologiquement…

En effet, pas besoin d’aller chercher bien loin pour arracher le sens originel d’un mot qui appartient au vocabulaire germanique, soit, au sens large et pas strictement allemand, qui fait partie du répertoire de sons et de syllabes qui ont fait souche dans une grande zone d’Europe occidentale, jusqu’à persister dans le dialecte…’alémanique’ helvétique actuel.

Car c’est bien le peuple des ‘Alamans’ qui s’imposera un jour pour qualifier les futurs ‘allemands’, même si leurs positions d’origine se situaient plutôt dans le sud de l’actuelle Allemagne, l’est de la future France (l’Alsace) et le nord de la Suisse, précisément (1). Bref, pour tout dictionnaire berlinois, ‘feder’ désigne une plume, celle issue d’une chair de poule(t) ou de tout autre volatile aux performances isolantes intéressantes, ce qui fera du mot une marque d’accessoires de literie et de matelas moelleux, mais aussi un modèle…d’épées (au 18è siècle), dont le nom semble emprunté à la comparaison avec…un ressort de matelas, en raison du système d’amortissement de la lame (2).

Vous en avez donc déjà déduit que le Feder, Federmann ou Federer (tous sans accent sur le premier ‘e’, c’est important) concernait un homme en rapport avec les plumes. Comme Icare y avait laissé les siennes au soleil de Méditerranée, et que le profil Girls du Lido n’était pas encore très bien vu à l’époque, on est donc en présence d’un nom de métier, celui d’un vendeur de plumes, certains disent un plumassier c’est-à-dire à l’époque un ouvrier chargé de conditionner les ballots dans les accessoires de literie, même si aujourd’hui le terme s’est recentré sur la noble activité de confection de vêtements de spectacle, cabaret, théâtre et autres défilés colorés.

Rien à voir par conséquent avec la moindre idée de ‘fédérer’ (avec un accent) même si ça tomberait bien pour une histoire de (con)fédération! Le mot vient d’un nom latin qui définissait un traité ou un pacte d’alliance, au début militaire puis commercial pour des accords marchands. D’où l’idée (beaucoup) plus tard, au 16è siècle, de former une force alliée, y compris d’un point de vue politique comme pour Berne, mais aussi encore militaire (les Confédérés américains).

Et pourtant, une autre origine est possible -même si moins fréquente- avec une histoire de plume attribuée (ou plutôt arrachée) à une oie, ce qui donnera aux auteurs littéraires la possibilité d’écrire leur prose dès le 6ème siècle. Un temps concurrencée par le plumage des canards, des coqs et même des aigles (qui firent couler beaucoup d’encre), la plume devint en métal au 19ème siècle…Il n’empêche que la plus intéressante est celle d’un Pierrot « au clair d’(une) lune » qui serait, dans la chanson originelle, autrement plus grivoise que la version édulcorée que l’on fait (comme souvent) chanter aux enfants à l’école.

Cherchez bien l’éclairage que la ‘chandelle’ et ‘le briquet’ (que l’on bat dans la cuisine) peuvent avoir, en relisant attentivement l’intégrale des couplets de la chanson (et pas seulement le premier). Il y a de fortes chances pour que vous trouviez le sujet bien moins léger qu’une plume. Surtout symboliquement!

(1) Pardon pour les historiens qui trouveront le résumé schématique, mais il est question ici d’influences linguistiques.

(2) Accessoirement aussi et par un autre biais, le nom d’une société spécialisée dans…la viande de boeuf.


N'hésitez pas à soutenir ce site ! Il vous est possible de faire un don libre pour assurer un contenu régulier et sans publicité. Votre participation serait grandement appréciée !

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>